Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

des fins de vie meilleures par le dr Aubry (figaro vox)

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/06/12/31003-20140612ARTFIG00119-proces-bonnemaison-y-a-t-il-urgence-a-legiferer-sur-la-fin-de-vie.php
URGENCE: OUI, contre l'avis du Dr Aubry, bien connu pour ses positions acérées contre la liberté du patient, surtout s'il préfère la mort au peu de vie qui lui reste, position idéologique propre qu'il veut imposer aux autres.
Je respecte sa position personnelle: aller jusqu'au bout de la vie, avec l'aide de la médecine, même dans un état de santé déplorable,
mais je n'admet pas qu'il veuille imposer sa croyance aux autres.
POURQUOI?
pour que des situations kafkaiennes comme celles du Dr Bonnemaison et de Vincent Lambert ne puissent plus arriver:
un médecin urgentiste qui soulage les souffrances d'agonisants et qui refuse l'acharnement médical comme la loi le demande et qui est accusé d'empoisonnement!
un homme dont le cerveau ne fonctionne plus depuis plusieurs années, attesté par tous les médecins et experts (mort cérébrale) mais qu'on veut maintenir en vie artificielle, et dont le dr Aubry ose dire qu'il n'est pas en fin de vie! alors que son corps ne survit que par des machines, vie artificielle provoquée par une science sans conscience humaine.
Des médecins - et infirmiers, sous les ordres d'un médecin - qui disent ouvertement avoir aidé des mourants à mourir dignement, rapidement et en douceur, ne sont pas inquiétés (dont le Dr Leonetti lui-même) ,
alors que d'autres, accusés par leurs pairs (jalousie, croyances?)
mais pas par les familles, satisfaites au moment des faits:
il est curieux de constater des plaintes de dernier moment, juste avant le procès, qui les a poussées?
se retrouvent au tribunal!
UNE INJUSTICE PERMANENTE qui plane au dessus des têtes!
UNE INEGALITE VOULUE entre les puissants (pouvoir et religion papale) et les autres
IL FAUT DIRE NON A CELA!
admettre qu'il faut apprendre la loi (santé et autres essentiels) aux citoyens, cesser de les manipuler,
APPRENDRE AUX CITOYENS, y compris les médecins
qu'ils sont seuls responsables de leur vie, eux et pas les médecins, ni le système de santé
qu'ils vont tous mourir un jour,
qu'ils doivent donc mettre par écrit, par avance, dès 18 ans, âge de la majorité civile,
en cas d'état de santé qui les mettrait hors d'état de s'exprimer, et qui les ferait mourir à plus ou moins long terme: çà s'appelle l'agonie, çà peut être long et douloureux, moralement et physiquement ,
ce qu'ils acceptent et ce qu'ils refusent de la technique médicale, qui se dit faussement science: la médecine est un art (noble par ailleurs)
ce qu'ils pensent de la vie, la leur, comment ils l'envisagent avec leurs idées, leur philosophie, leurs croyances, jusqu'à sa fin.
TOUS SONT RESPECTABLES ET DOIVENT ETRE RESPECTES PAR LE SYSTEME DE SANTE

CE QUE LA LOI ACTUELLE NE PERMET PAS: ELLE DOIT DONC ETRE MODIFIEE!

ce qui n'empêche évidemment pas, comme le souligne le Dr Aubry,

de TOUT FAIRE POUR AMELIORER LA VIE de ceux qui sont certes en voie de mourir,

mais qui peuvent encore profiter de leur reste de vie, grâce aux soins dits palliatifs,

de préférence à domicile mais directement par le médecin traitant, généraliste,

et pas avec des complications administratives d'hôpital à domicile, qui font que les secours à une souffrance extrême de fin de vie arrivent trop tard, après 48h de hurlements et de souffrances (vécu deux fois, çà s'est passé le WE),

pas dans des services réservés à des soins palliatifs de fin de vie dont on parle toujours sans jamais les voir arriver en nombre suffisant, depuis des dizaines d'années...

POURQUOI?

parce que çà coûte trop cher, et peut-être aussi

parce que les médecins en général n'ont pas envie de se spécialiser dans les agonies :

ils ont aussi envie de guérir ou de faciliter la poursuite d'une vie possible pendant encore longtemps, ne s'occuper que du mourir est trop déprimant, et on les comprend.

Donc PAS DE SPECIALISATION, sauf services de recherche médicale.

CULTURE PALLIATIVE: OUI, MAIS POUR TOUS LES MEDECINS, tous capables (avec formation meilleure: formation psy et formation au mourir, à la mort, actuellement inexistante) d'accompagner leur malade jusqu'à la mort, et de l'aider à ne pas souffrir ou du moins le moins possible

et pour tous les citoyens:
OSER DIRE NON à des médecins qui jouent aux apprentis sorciers et voudraient nous faire croire que la mort peut ne pas arriver! qu'un état végétatif permanent maintenu artificiellement depuis des années ne relève pas de l'acharnement médical et n'est pas l'antichambre de la mort - fin de vie- , que toutes les souffrances pourraient être soulagées, sans mourir, alors que la réalité des faits le contredit.
Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article