Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

évènements de la semaine passée

8 jours sans internet: dur

alors que nicolas bonnemaison, loin d'être tranquille après son acquittement, se voit remis en question par un appel :

qui veut sa peau? et pourquoi?

qui veut l'empêcher de reprendre son métier?

peut-être des médecins intégristes pas près de laisser le pouvoir sur leur vie à leurs clients? convaincus qu'ils ont raison de prolonger des vies, même dans un état improbable, voire dans le coma agonique? même contre la volonté de tous? pour des raisons de religion ou de pouvoir?

peut-être des députés qui ne veulent pas que la loi du système de santé change et redonne du pouvoir aux citoyens, le médecin redevenant un auxiliaire de vie important, pour soigner (soins dits palliatifs: soulager les souffrances morales et physiques et accompagner les personnes humaines), et parfois guérir. mais aussi, soigner ceux qui souffrent de la mort qui approche et contre laquelle on ne peut rien.

peut-être un gouvernement qui prend son temps (c'est un euphémisme) pour des réformes pourtant nécessaires?

la peur de la jurisprudence et de la répétition de ces faits?: soulager les souffrances au risque d'abréger la vie (c'est la loi depuis 2005, qu'on s'est bien gardée de faire connaître et appliquer jusque là)

j'espère que le deuxième jugement confortera le premier: acquittement, la loi a été respectée.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article