Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

Le moment et la manière. Film sur une fin de vie et débat à Aubusson

Une vingtaine de personnes présentes pour le débat proposé par le Dr Philippe Maddaleno (soins palliatifs, Tulle) pour l'admd.

Merci à ce médecin pour son analyse intelligente de la loi Leonetti, avantages et inconvénients, et à son exposé pour des directives écrites.

Ce film nous laisse sur notre fin. Car quel débat ouvre ce documentaire ? Le silence de la salle a laissé le Dr nous faire un exposé de la loi Leonetti, et des difficultés des médecins (loi floue) et des malades pour se faire écouter, avec ou sans directives anticipées.

........................(voir le pdf, texte complet)

Elle parlait vaguement de ce que le fait de savoir quoi prendre pour en finir avec sa vie l'aurait rassurée, mais elle n'a pas cherché à le savoir....................................

Elle se fiait vaguement à son adhésion admd et à des directives apparemment vagues (nul ne les détaille dans le film):.............................

Elle semble avoir été écoutée : soins attentifs pour moins de souffrances, sédation finale de quelques jours. Une belle vie jusqu'à la mort. Que demander de plus ? .................................

EVIDEMMENT LA LOI DOIT CHANGER, pour une loi claire, des directives opposables, des contrôles et des sanctions prévus.

Mais on voit LA NÉCESSITÉ D'UNE ÉDUCATION AU « MOURIR » tant pour les citoyens et leurs directives que pour les médecins :

  • connaissance des lois, modification des lois,

  • connaissance des moyens (soins palliatifs et suicide aidé),

  • volonté de prendre sa vie en mains ou de la laisser aux mains des médecins voire d'une famille rarement unie (ce qui provoque des haines de longue durée, comme dans maints héritages)

IL EST IMPERATIF QUE CEUX QUI VEULENT ETRE ECOUTES ECRIVENT LEURS VOLONTES POUR LEUR FIN DE VIE.

Ce n'est que le premier pas vers la liberté de choix, mais il est indispensable. Comment demander le respect d'idées vagues, non clairement formulées ? Impossible.

Si la majorité des français avaient écrit leurs directives, il serait plus facile d'exiger leur caractère contraignant, opposable. A vos plumes !

Vous trouverez sur le site de AAVIVRE … sa fin de vie : www.aavivre.fr

toutes les questions à vous poser pour faciliter votre réflexion et l'écriture de vos directives, personnalisées.

Nous, membres de l'association, sommes au service de tous ceux qui nous demanderaient de l'aide sur ce sujet, par téléphone, mail ou rencontre.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article