Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

M.Mercier sera au Tribunal Correctionnel de St-Etienne le 24 novembre 2014 à 13 heures.

SOUTENONS Jean Mercier, cet homme amoureux de sa femme et qui a tenu sa promesse, promesse donnée depuis leur mariage, il y a longtemps, écrite depuis plus de 30 ans:

l'accompagner jusqu'au dernier moment, choisi par elle.

ACQUITTEMENT! COMME AU PREMIER PROCES!

elle aurait fait de même pour lui si cela s'était avéré nécessaire.

sa seule aide: sortir des cachets de leur emballage.

C'est elle qui les a pris, seule. Pourquoi?

parce qu'elle n'en pouvait plus de souffrir et d'attendre la mort, seul espoir pour elle.

elle ne voulait pas perdre sa conscience, et l'endormissement proposé par son médecin l'y aurait contrainte.

s'il n'avait pas dit à ce médecin que sa femme s'était suicidé, le médecin ne l'aurait pas dénoncé comme criminel (j'aurai honte à sa place).

le suicide doit-il resté caché? alors que la République l'autorise?

à juste titre: liberté des droits de l'Homme: mon corps m'appartient.

et pourquoi faudrait-il souffrir pour mourir? hormis un endormissement (sédation) de plus ou moins longue durée?

qui veut nous l'imposer? ne serait-ce pas ceux à qui çà rapporte de l'argent? (industrie pharmaceutique en première ligne) sous couvert de bienveillance...

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article