Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

encore un drame: meurtre puis suicide pour un vieux couple!

http://www.midilibre.fr/2014/12/25/drame-a-la-clinique-il-tue-sa-femme-et-se-suicide,1103209.php#xtor=EPR-2-[Newsletter]-20141226-[Zone_info]

Un drame de plus pour un vieux couple, dont on ne dit pas grand chose.

Grande misère morale sans doute de ce vieux couple qui se voyait mourir dans la déchéance? lui sans elle? apparemment non! et elle? Que sait-on ? Des enfants ? Peut-être pas ? Ou absents.

Les médecins disent que tout allait bien, mais il faut se méfier de leur parole :

pour eux tout va bien quand l'opération technique « pose de prothèse » est réussie, pour le reste, ils ne s'en occupent pas : peu leur chaut l'état moral du malade et de son entourage, pas de soins palliatifs, ils seraient réservés à l'agonie? non, au contraire, à l'agonie, c'est trop tard...

ils n'ont rien vu venir de la détresse du mari, peut-être de la femme ?, grande détresse sans nul doute pour en venir à ce geste pour mourir ensemble par le geste violent de l'arme à feu.

Ce ne serait pas un drame de fin de vie ? Et de quoi alors ? Vu leur âge, ils allaient vers la fin de leur vie, bien que pas encore arrivés au râle agonique, certes, mais doit-on aller jusque là ?

Le droit d'être aidé au suicide, le droit à l'euthanasie n'aurait pas servi ? Qui le dit ?

Ces médecins qui n'ont rien vu, rien entendu du malheur infini de ce couple ?

Je ne suis pas d'accord, je pense qu'une loi libéralisée leur aurait permis de s'exprimer, d'être entendus, et de mourir ensemble peut-être mais dans la paix, en s'endormant main dans la main.

Pour ma mère aussi, tombée à 98 ans, fractures et opération de la hanche et du bras, les médecins étaient contents de leur réussite technique, sauf que depuis (plus de 2 ans) elle ne sait plus rien, elle remarche difficilement avec son déambulateur alors qu'avant elle se débrouillait très bien seule chez elle, faisant tout elle même :

les médecins ont décidé contre sa volonté ................de lui infliger une résurrection après grave anémie consécutive au choc opératoire (8 h anesthésiée!), qui, sans nul doute, l'aurait tuée, comme elle l'espérait : transfusions de sang + produits divers destinés à la réanimer... oui, mais le cerveau mal irrigué pendant plusieurs jours n'a pas récupéré:...

voir suite sur le pdf

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article