Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

LOIS ET SANTÉ, FIN DE VIE, MORT: pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs directives anticipées avec leur personne de confiance nommée par écrit, y compris en cas de demande de mort volontaire pour souffrances incurables, avec AAVIVRE ... sa fin de vie.

consultation citoyenne sur les fins de vie et la loi

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Plus-de-9-000-internautes-ont-donne-leur-avis-sur-la-fin-de-vie-2015-02-15-1281197
les pro-vie manifestent contre la sédation:
ils préfèrent que l'agonie et la mort soit précédées de souffrances, tant pis pour ceux qui ne les veulent pas!
ils veulent imposer leurs idées aux autres, NON!
trop de personnes militant pour le "droit de mourir dignement" manifestent pour la mort volontaire, comme si c'était le mieux pour tout le monde:
eh bien NON!

à AAVIVRE ... sa fin de vie,
nous sommes pour le choix de chacun, pour le respect de ses directives - indispensables aux médecins - où il aura écrit sa philosophie de vie , où il aura précisé son éthique personnelle (donc ses idées devant la mort), les soins et traitements qu'il demande (ou refuse) lorsque la vie se dérobe: état de santé incurable amenant des souffrances morales sinon physiques:
les choix sont simples:
  • accepter/refuser la souffrance, quelles limites? des hurlements? ou une souffrance acceptable?
  • préférer voir sa vie prolongée artificiellement, ou non
  • préférer qu'on laisse aller les choses naturellement au moment de la fin,
  • préférer qu'on court-circuite l'agonie et même qu'on raccourcisse une vie qui n'est plus que souffrance (morale avant tout, physique malheureusement parfois aussi: on ne peut pas soulager toutes les douleurs): aide à mourir pour une mort décidée par le mourant et nul autre.

nul n'a le droit de juger du bien ou non de ce que chacun veut pour lui même, RESPECT seulement devant la mort qui arrive.

les médecins sont là pour en premier lieu éviter les souffrances, morales comme physiques, tous capables de donner des soins palliatifs: accompagner, soulager (sédation partielle ou continue souvent indispensable).
ils ne sont pas là pour nous empêcher de mourir à tout prix et pour faire vivre artificiellement des grabataires ou déments incurables qui ont refusé cette idée lorsqu'ils le pouvaient encore.
ils ne sont pas là pour faire vivre l'industrie pharmaceutique ou des hôpitaux manquant de malades, ni des EHPAD hors de prix et très rentables (meilleur rendement signalé par la revue "capital").

chacun doit prendre son courage pour réfléchir et ECRIRE ce qu'il ressent devant sa mort, et ce qu'il voudra à ce moment là:
les exemples ne manquent pas pour ceux qui se sentent responsables de leur vie, pour leur donner des idées.

et exiger des parlementaires le RESPECT de leurs choix de vie. inscrit dans la loi

vous trouverez sur le site de AAVIVRE ... sa fin de vie toutes les questions à vous poser avant de rédiger vos directives.     www.aavivre.fr
Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article