Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

LOIS ET SANTÉ, FIN DE VIE, MORT: pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs directives anticipées avec leur personne de confiance nommée par écrit, y compris en cas de demande de mort volontaire pour souffrances incurables, avec AAVIVRE ... sa fin de vie.

VOS DIRECTIVES ANTICIPEES ET LE SYSTEME MEDICAL

VOS DIRECTIVES ANTICIPEES ET LE SYSTEME MEDICAL

refus éventuel d'un médecin

VOUS DEVEZ REMETTRE VOS DIRECTIVES ANTICIPÉES ÉCRITES (papier ou word pour transmission par clef USB pour dossier informatisé) À VOS MÉDECINS :

médecin traitant, le médecin que vous voyez le plus souvent, spécialiste pour votre cas, ou le médecin hospitalier qui vous a dans son service :

POUR QU’ELLES SOIENT DANS VOTRE DOSSIER MÉDICAL :

POUR QU'ELLES SOIENT CONNUES DONC RESPECTEES .

Si un médecin refuse d'appliquer la loi, vous devez lui faire comprendre que

LA LOI L'OBLIGE A METTRE CE PAPIER DANS VOTRE DOSSIER MEDICAL, et qu'il ne peut pas se soustraire à la loi, faute de sanction éventuelle (vous pouvez vous plaindre auprès du Conseil Départemental de l’Ordre des médecins ou de la CRUQPC – commission pour les relations des usagers pour la qualité et la prise en charge, qui comprend des représentants des usagers - en hôpital) ;

NUL NE LE CONTRAINT À ÉCRIRE LES MÊMES DIRECTIVES QUE VOUS, IL A LE DROIT DE NE PAS AVOIR LA MÊME OPINION QUE VOUS SUR LA VIE ET LA MORT, MAIS SON DEVOIR EST DE RESPECTER VOTRE OPINION, c'est le principe de laïcité.

Il peut arriver que vous soyez amené à changer de médecin.

Comme leur nom (directives anticipées) l'indique, IL FAUT ANTICIPER UNE SITUATION DANS LAQUELLE VOUS NE POURREZ PLUS VOUS EXPRIMER :

VOTRE PERSONNE DE CONFIANCE est la seule à pouvoir légalement être entendue, écoutée à votre place. Il est donc très important d'en avoir une et de bien la choisir : apte à discuter avec un médecin, sans agressivité, mais sans soumission.

SEULE LA PERSONNE DE CONFIANCE EST APTE À DEMANDER UNE RÉUNION DE CONCERTATION MÉDICALE (dite à tort collégiale) en vue d'arrêter des traitements déraisonnables, et de mettre en place une sédation pour éviter les souffrances de l'agonie.

L'association AAVIVRE … sa fin de vie peut vous mettre en relation avec un médecin qui pourra servir d'intermédiaire pour expliquer la loi.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article