Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

LOIS ET SANTÉ, FIN DE VIE, MORT: pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs directives anticipées avec leur personne de confiance nommée par écrit, y compris en cas de demande de mort volontaire pour souffrances incurables, avec AAVIVRE ... sa fin de vie.

à propos du cas vincent lambert

http://www.lunion.com/518054/article/2015-07-27/l-avocat-gerard-chemla-denonce-une-mecanique-vincent-lambert?fb_comment_id=949645715108873_950737601666351&comment_id=950737601666351#f339ddafa42aeac

mon commentaire : excellente analyse
les parents font partie d'une secte pro-vie et ont déjà réussi à empêcher au sénat le vote de la loi leonetti clayes pourtant bien timide, elle repart au parlement, mais qu'adviendra-t-il?
évidemment cet homme adulte qui avait tourné le dos à ses parents, marié et père, n'a aucune raison d'être remis entre les griffes de parents que je trouve abusifs, seule sa femme et son enfant sont la famille qu'il avait créé, la sienne

quelques commentaires :

JLA : A quoi ça sert de vivre comme un légume?

PM : Et oui a quoi ça sert il sont des centaines comme lui .

Ma réponse:

à quoi çà sert ? …

çà permet d'alimenter en cobayes la recherche scientifique (un député a osé le dire, autrement certes, mais... lors de la révision de la loi Leonetti en 2008),

çà permet de faire vivre des lits d'hôpital, çà fait de l'argent,

tant pis si c'est au dépens de la sécurité sociale donc de tous les citoyens et aux dépens de ces "morts-vivants" (terme employé par M Caillavet)

CB :

C'est vrai là c'est le combat de Rachel et Vincent mais malheureusement ils ne sont pas les seuls dans ce cas .Et enfin Rachel ose même si cela est délicat de combattre contre notre système Français ignoble ! de choisir de laisser partir l'être que l'on aime pour qu'il puisse reposer en paix !
Et moi qui suit également Chrétienne on m'a appris que la résurrection existait
!

Ma réponse :

La loi de la République n'est pas celle d'une église à la mode ancienne, que même le pape actuel trouve rétrograde.

La résurrection, ce n'est pas pour bientôt, mais pour la fin des temps.

Ce n'est pas le système français qui est « ignoble », c'est son usage. Notre système n'est certes pas bon, mais on pourrait l'améliorer.

Ce qui est « ignoble » de la part de trop de médecins, c'est de mentir, de faire croire à un possible retour de vie normale au delà d'un an de coma profond, ce genre de miracle n'arrive jamais.

Cela n'est écrit dans aucune loi.

Ce n'était pas le cas pour VL, le médecin avait avec son équipe proposer l'arrêt des soins et la sédation pour une mort douce, sa femme l'avait accepté, et nul autre n'avait besoin de s'en mêler. C'était seulement l'application de la loi actuelle, ce que tous les experts et conseils français et européen ont confirmé.

Mais comment lutter contre « des fous de Dieu » qui font procès sur procès ? Pas facile, il faut bien que la Justice s'en mêle et prenne le temps de conclure.

Faire croire à des miracles est dangereux, c'est de la mauvaise psychologie pour moi.

Mais dans les études de médecine, rien sur la psychologie de l'humain, et si peu sur la mort.

Il faut d'abord changer l'état d'esprit de ces médecins pro-vie qui ne veulent qu'une chose : prolonger toute vie par des moyens artificiels, sans se préoccuper ni de la qualité de la vie qui reste, ni de l'espoir raisonnable d'amélioration.

Ceux qui veulent que leur mari, femme, enfant, parent, soit mis en attente d'un miracle par une médecine technicienne qui peut prolonger artificiellement la vie du corps hors cerveau valide, pendant des dizaines d'années, doivent au minimum le faire à leurs frais et non pas aux frais de la collectivité, c'est ainsi en Allemagne.

Chacun peut dans ses directives anticipées légales écrire ce qu'il veut pour sa fin de vie , et

il faudrait que tous les citoyens majeurs le fassent :

Nous sommes tous mortels et nul ne sait ni comment ni quand cela arrivera, demain ou dans des dizaines d'années pour les plus jeunes

  • demander l'acharnement déraisonnable à condition d'offrir son corps à la Science donc de signer par avance pour servir de cobaye (on paye des cobayes, donc pourquoi pas?)

  • demander au contraire l'arrêt de tout soin traitement devenu déraisonnable et la sédation nécessaire à la suite de cet arrêt

  • souffrances à ne surtout pas soulager pour ceux qui le veulent

  • soulager les souffrances morales et physiques du mieux possible (tout n'est pas possible) par sédation modérée ou profonde selon la situation (à vous de préciser vos limites quant à la situation de vie que vous pourriez ou non supporter)

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article