Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 13:20

T m'écrit:

"Pourquoi Angers? Parce que la probabilité que les jurés soient des chrétiens pratiquants y est beaucoup plus élevée"

donc il serait condamné ?

Possible, pas sûr.

Qu'est-ce qu'un chrétien pratiquant ? Un croyant sensible à la misère humaine, empli de bon sens et d'empathie pour ceux qui souffrent.

Alors tous devraient soutenir le Dr Bonnemaison, qui était opposé à toute « euthanasie » au sens de volonté de tuer, qui n'est d'ailleurs pas le vrai sens du terme = bonne mort, sans souffrances en réalité, mais qui pensait inutile de choisir la survie d'un mourant pour quelques jours d'agonie douloureuse pour tous.

Seuls les catholiques intégristes et les inconditionnels de la Science se battent pour un dogme : la vie à n'importe quel prix, moral et financier (çà rapporte beaucoup d'argent à beaucoup de gens) et non pas pour la vie réelle, vie de qualité, de communication, pour que la vie soit la mieux possible jusqu'à sa fin, fin incontournalbe pour tous les vivants, la mort est due à l'âge, la mauvaise santé, et non pas au médecin.

Les médecins ne sont pas des dieux qui peuvent empêcher la mort d'advenir, il faut arrêter de faire croire à ces mensonges, trop souvent entendus, fausse science déifiée. .

Les chrétiens ne sont pas tous contre le fait d'aider à mourir pour éviter les souffrances de l'agonie, loin de là, beaucoup de médecins catholiques ne sont pas insensibles à la souffrance des agonisants. Des livres ont été écrit sur le sujet par des médecins catholiques.

Il serait bon que les médias cessent de parler d'euthanasie (assimilée au meurtre) pour des faits dont le Dr Bonnemaison a toujours nié toute relation avec ce mot.

Il a voulu seulement voulu empêcher les convulsions des agonies, empêcher la souffrance.

Certes il a été maladroit en ne tenant pas le livre de ses relations avec les familles, qui peuvent après coup inventer n'importe quoi (mais la grande majorité des familles le soutient!), malhabile en ne demandant pas un avis collégial, mais n'oublions pas qu'il travaillait non pas en médecine classique mais en service urgentiste, et que la réunion d'un soi-disant collège (de soignants du même service) n'empêche pas la loi de dire que seul le médecin décide après avoir pris l'avis des autres.

Il n'a tué personne, il a seulement aidé des mourants, morts de leur mauvais état de santé.

Donc faute administrative surement, faute médicale sûrement pas!

Qui l'a dénoncé ? Des collègues en liaison avec un évêché intégriste !

Aucune famille ne s'était plainte avant qu'on les intime de le faire, sirènes appelant de l'argent que beaucoup n'ont pas suivies. C'est encore le procureur qui a fait appel, pas les familles.

L'Ordre des médecins (très lié aux catholiques intégristes et aux scientistes de la médecine) lui reproche d'avoir utilisé des médicaments faisant trop rapidement effet, pourtant les seuls à pouvoir supprimer les convulsions de l'agonie, qui peuvent durer plusieurs jours, d'autant que le mourant est alimenté et hydraté par des machines, ce qui prolonge sa survie.

Mais pourquoi alors ces médicaments font-ils partie de l'arsenal médicamenteux de l'hôpital, si ce n'est pour s'en servir?

De nombreux médecins se sont insurgés contre le fait de laisser des agonies durer trop longtemps, dans quel but ? si ce n'est de renflouer les caisses d'un hôpital démuni, et de satisfaire les exigences financières des labos pharmaceutiques, qui gagnent d'autant plus qu'on garde le malade plus longtemps en survie, quel que soit son état de santé.

Le jour où a paru la plainte contre le Dr Bonnemaison, sur internet, des soignants se sont plaints qu'il leur avait enlevé des clients en soins palliatifs... donc de l'argent à gagner... serait-ce là preuve de compassion pour les mourants ?

Avez-vous vu ces agonies où le corps se tord de douleur, où les soignants restent indifférents à cette souffrance physique, sous le prétexte que la personne dans le coma ne sentirait rien?

Moi, j'ai vu le corps de mon père (99 ans) se tordre ainsi pendant une semaine, et encore j'ai obtenu des médecins qu'ils cessent de le torturer ainsi. C'est horrible et nul ne peut garantir que la personne ne ressent rien.

Mais on sait que l'Ordre des médecins l'avait déjà condamné avant toute enquête judiciaire... là est l'incompréhensible: un Ordre qui se croit au dessus des lois et de la Justice de notre pays.

Et on sait que les catholiques intégristes (qui, pour moi, ne sont pas "chrétiens": ni empathie, ni charité, ni amour, ni respect des autres) soutiennent l'Ordre au mépris des lois républicaines.

Partager cet article

Repost 0
Published by jacqueline.salenson
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : jacqueline.salenson.over-blog.com
  • jacqueline.salenson.over-blog.com
  • : lois et santé, fin de vie, mort: pour que les lois permettent enfin aux médecins de respecter les volontés des "patients" dont les demandes d'aide à mourir (euthanasie volontaire) dans certaines conditions, quand l'intéressé estime que sa vie n'est plus digne d'être vécue (agonie, lourd handicap lié ou non à une maladie, incurabilité et souffrances)
  • Contact

Recherche

Liens