Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

LOIS ET SANTÉ, FIN DE VIE, MORT: pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs directives anticipées avec leur personne de confiance nommée par écrit, y compris en cas de demande de mort volontaire pour souffrances incurables, avec AAVIVRE ... sa fin de vie.

On meurt très mal en France et çà va continuer !!!

http://www.zinfos974.com/Le-Senat-remanie-le-texte-sur-la-fin-de-vie_a93077.html

 

Les médecins vont toujours pouvoir décider à notre place

La mort volontaire aidée est toujours exclue du processus de soins

Les soins palliatifs en fin de vie restent l'apanage de quelques hospitaliers spécialistes

La sédation profonde jusqu'au décès, un progrès ?

  • on n'entendra plus des malades hurler ?
  • on n'entendra plus les gémissements des agonies ?
  • on ne verra plus les convulsions d'un corps mourant?

Mais les mourants seront-ils dans le bien-être d'une mort sereine, selon leur choix ?

 

Je reste sceptique sur l'application de cette loi qui recule par rapport aux précédentes...

SEUL PROGRÈS dans ces discussions et heurts sans fin entre des lobbies opposés et haineux :

L'INFORMATION DES CITOYENS

les medias en parlent, les films se succèdent, les livres aussi, qui parlent de toutes ces atrocités de fins de vie et comment on pourrait améliorer le mourir.

  • les citoyens commencent à comprendre
  • que la médecine instituée leur ment sur leurs chances de guérison ou de mieux-être, leur prend leur argent, avant toute chose, refuse de les écouter, d'être à leur service qu'il leur faut prendre leur vie en mains, ne pas se laisser « avoir » par des soi-disants experts,
  • QU'IL LEUR FAUT ABSOLUMENT ÉCRIRE leur philosophie de vie et de mort, ce qu'ils demandent à la médecine et ce qu'ils refusent, soit LEURS DIRECTIVES ANTICIPÉES, qu'ils confieront à LEUR PERSONNE DE CONFIANCE et dont ils demanderont à leur médecin et à leurs proches le respect absolu.

Le mandat de protection future peut aussi être employé pour renforcer le rôle de la personne de confiance qui peut alors être dument mandaté pour remplacer la personne en fin de vie.

 

 

http://www.ouest-france.fr/fin-de-vie-le-senat-sur-le-point-dadopter-sa-version-du-texte-3803058

extraits :

La commission des Affaires sociales du Sénat

« a œuvré pour que le malade puisse demander l'arrêt des traitements et une sédation profonde et continue; que les directives anticipées soient révisables et révocables à tout moment et par tout moyen; que leur existence soit rappelée à leur auteur; que le témoignage de la personne de confiance prévale sur tout autre »,

a souligné l'un des co-rapporteurs, Gérard Dériot (LR).

« Nous avons insisté pour que les soins palliatifs soient accessibles sur tout le territoire, car on meurt très mal en France », a ajouté un autre rapporteur, Michel Amiel (RDSE).

Pour la ministre de la santé Marisol Touraine,

ce texte « est en recul non seulement sur la version de l'Assemblée nationale mais aussi sur la loi Leonetti de 2005, en ne conservant que deux critères: la disproportion des traitements et le maintien artificiel de la vie ».

Elle lui a aussi reproché d'avoir assimilé l'hydratation artificielle « à un soin pouvant être prodigué jusqu'au décès ».

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article