Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

LOIS ET SANTÉ, FIN DE VIE, MORT: pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs directives anticipées avec leur personne de confiance nommée par écrit, y compris en cas de demande de mort volontaire pour souffrances incurables, avec AAVIVRE ... sa fin de vie.

ma mère veut mourir, que dire, que faire?

courrier reçu:

Bonjour, depuis plusieurs mois, ma mère veut mourir.

Elle est handicapée et cherche un moyen pour se suicider.

Nous la surveillons, avec mon père, et essayons de contrecarrer ses plans.

Maintenant je comprends qu'elle veuille en finir dans sa situation actuelle mais je ne sais pas quoi faire pour l'en dissuader.

Après je me dis que je pourrais l'aider autrement.

Si vous pouvez me conseiller svp.

 

Vous conseiller sûrement pas, vous aider à réfléchir peut-être :

 

Par rapport à vous, réfléchissez :

Est-ce son suicide ou bien sa mort dont vous ne voulez pas ?

Pourquoi voulez-vous l'empêcher de mourir ?

Pourquoi vouloir la dissuader de se suicider ?

Tout en comprenant sa situation actuelle, dites-vous…

 

Vivre et mourir, n'est-ce pas la loi de la nature ?

N'a-t-on pas le droit de choisir sa vie, donc sa mort?

Pourquoi ce droit lui serait-il refusé, et pourquoi par vous, sa fille, son mari?

Je suppose que vous êtes adulte et que vous pouvez vivre sans elle, comme votre père, même si sa mort vous laissera évidemment un vide, comme pour toute mort d'un proche, pour votre père qui vit avec elle depuis longtemps, encore plus.

 

Le suicide est une liberté dans notre société.

 

Vous dites « handicapée », c'est vague, quelle est la nature de son handicap ?

D'où vient-il ?

Pourquoi est-ce qu'elle ne le supporte pas, ou plus ?

Parce qu'elle souffre physiquement ?

Parce qu'elle ne s'accepte pas dans cet état, souffrance morale ?

Parce qu'elle ne veut pas être une charge pour vous ?

Ce handicap peut-il se stabiliser, s'améliorer, s'aggraver ? Qu'en pensent les médecins ?

Est-elle en risque de mort ? D'aggravation de son état ?

 

Par rapport à elle, au lieu de lui dire qu'il ne faut pas qu'elle se suicide (je ne sais pas pourquoi vous avez décidé d'en juger à sa place), si vous parliez avec elle de son projet ?

Comment voit-elle sa mise en action ?

Quels moyens envisage-t-elle ?

Que se passera-t-il si çà rate ?

Qu'a-t-elle prévu pour vous, après ?

 

La première aide que vous pouvez lui apporter, c'est d'accepter de l'entendre, d'écouter ses motifs, son ressenti. En parler simplement avec elle, en lui disant qu'elle a le droit de mourir, tout en lui montrant qu'elle n'est pas une charge pour vous.

Cela peut suffire à la faire changer d'avis. C'est fréquent.

Mais ne vous illusionnez pas, ce n'est pas garanti.

 

Lisez le livre de Noelle Chatelet sur la mort de sa mère : « la dernière leçon », certes romancé, cela peut aider votre réflexion. Comme le film qu'on en a tiré.

 

Sans vous connaître, connaitre vos idées sur la vie, la mort, vos croyances, je ne peux pas vous aider davantage.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article