Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 13:40

Voir le blog de carole gouyé :

http://carolegouye.over-blog.com: attaque de l'admd

Habitude à l'admd: au lieu de répondre à l'inquiétude de certains délégués, donc à leurs questions, on les vire ou on les pousse à la démission! et surtout qu'ils ne réagissent pas!

Je l'ai vécu comme tant d'autres, y compris en tant qu'administratrice - trop questionneuse -, ce qui me mettait dans la position dangereuse pour moi de complicité des décisions prises unilatéralement, y compris de celles que le CA ignorait, dont les voyages hors de France du président à l'époque, dont j'avais appris l'existence par son blog personnel, pourtant financés par l'association à un tarif ignoré (mais tous connaissent ses goûts de luxe), et qui ne donnaient lieu à aucun retour : nous ignorions le projet de voyage, le motif des voyages: soi disant rencontre avec d'autres admd étrangères, mais précisément pour quoi? nul ne l'a jamais su puisque nous n'avions jamais aucun compte-rendu de ces voyages, aucun renseignement sur les frais afférents… je l'ai dit et redit à l'époque, sans succès, j'ai demandé un audit indépendant refusé par les autres administrateurs de l'époque : pour ceux-ci OK pour ne rien contrôler…

Mais ceci est du passé, heureusement pour moi!

On remplace les anciens délégués trop souvent par des jeunes, jeunes altruistes qui s'occupent des vieux et des problèmes des malades, qui répondent à leurs questionnements sur la fin de vie???

Non, même s'ils le voulaient, ils n'ont pas l'expérience requise, comment des gamins pourraient comprendre des vieux ou des malades qui traînent leur maladie depuis des années, voire des dizaines d'années ?

Ces jeunes ne donnent que 5 € pour leur adhésion jusqu'à 35 ans!!! - âge du début dans la vie économique??? je pense qu'on devient actif plus tôt… n'est-ce pas un abus vis à vis des vieux adhérents?

Quel est leur but réel ? se montrer en politique en voyageant aux frais de l'association (exemple: grande tournée des plages cet été! ) ou je ne sais pas quoi...

Mais puisque les adhérents l'acceptent, comme ils ont accepté (aucun contrôle possible par les adhérents ni des votants à jour de leur cotisation, ni du dépouillement des votes) la modification des statuts donnant les pleins pouvoirs à vie aux dirigeants, sans contrôles possibles, qu'y faire? Rien, sinon quitter ce bateau ...

Pour tous ceux qui ont une autre idée de la liberté: liberté de penser, liberté de parole !

liberté interdite au sein d'une association qui pourtant revendique la liberté pour vivre et mourir et agit contre la liberté de ses adhérents et délégués, aucune opposition, aucune discussion possible,

jusqu'à chercher des motifs de les convoquer au tribunal!

Bien qu'ils aient déjà perdu le procès intenté par une ex déléguée, virée sans motifs, sans explications possibles, sur des calomnies inventées et largement transmises sur internet... ils n’hésitent pas à attaquer une autre déléguée…

Pour moi, le mot "associer" a un sens: mettre ensemble,

- non pas à la façon des sectes, avec un dirigeant parlant pour les autres et demandant : "se taire et obéir"

mais

- mettre ensemble nos idées pour agir, permettre les débats contradictoires, réussir à enfin obtenir avec les médecins des lois du système de santé permettant à chaque citoyen de décider de sa vie, d'être aidé comme il le souhaite,

- mettre ensemble nos services aux autres, d'abord une écoute attentive pour tous ceux qui souffrent et ne voient pas d'autre issue que la mort, à tort ou à raison.

Les appels au secours que je reçois régulièrement viennent de personnes qui ont contacté l'admd et ont essuyé un refus de les écouter, premier pas vers l'aide aux autres en difficulté, bizarre?

Je suis contente quand, après avoir écouté quelqu'un qui voulait mourir au plus vite, il renonce à cette idée et trouve des moyens d'agir pour se sentir mieux, déjà parce qu'il est entendu.

Ce qui ne m'empêche d'accompagner en Suisse ceux qui me le demandent, et en ont la possibilité (acceptés par les associations suisses, qui trient minutieusement les candidats à l'aide au suicide raisonné): j'estime ne pas avoir à intervenir sur des décisions mûrement réfléchies depuis souvent plusieurs années.

Maintenant que la loi Leonetti bis 2016 est votée, rien ne se passera avant au moins 5 ans, à moins que les citoyens s'emparent des directives anticipées personnalisées avec leurs médecins:

je fais appel aux médecins humains, qui veulent pouvoir accompagner leurs malades jusqu'au bout de leur vie...

pas de directives "bateau" qui demandent seulement l'application de la loi actuelle : aberration!!!

la loi doit être faite pour être appliquée sans qu'on le demande!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by jacqueline.salenson
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : jacqueline.salenson.over-blog.com
  • jacqueline.salenson.over-blog.com
  • : lois et santé, fin de vie, mort: pour que les lois permettent enfin aux médecins de respecter les volontés des "patients" dont les demandes d'aide à mourir (euthanasie volontaire) dans certaines conditions, quand l'intéressé estime que sa vie n'est plus digne d'être vécue (agonie, lourd handicap lié ou non à une maladie, incurabilité et souffrances)
  • Contact

Recherche

Liens