Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

santé et lois, directives anticipées, toujours des erreurs

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Actualite/Sante/n/Contenus/Articles/2016/02/22/Fin-de-vie-Que-le-malade-ait-le-droit-de-choisir-2630967

 

Quelques extraits et commentaires :

 

Mme Noël est médecin (retraitée) , on aimerait qu'elle organise un collectif de médecins humains et responsables qui décident déjà d'appliquer la loi actuelle et soient à l'écoute de leurs malades.

Si elle a dit (ou est-ce le journaliste qui l'interprète?) que

la Suisse a légalisé le suicide assisté , c'est FAUX :

LA SUISSE N'A RIEN LÉGALISÉ, ELLE TOLÈRE l'aide au suicide par un médecin, si elle est désintéressée, et certains suisses essayent par tous les moyens d'empêcher les associations dignitas et life circle de fonctionner. Life circle vient encore d'être contraint à déménager…

EN BELGIQUE, LUXEMBOURG, PAYS BAS,

L'EUTHANASIE EST DÉFINIE ET ENCADRÉE PAR LEURS LOIS :

geste médical pour aider un malade grave, souffrant et incurable à mourir.

EN FRANCE,

  • L'EUTHANASIE N'EXISTE PAS DE FAÇON LÉGALE,

  • ELLE NE PEUT DONC PAS ÊTRE INTERDITE !

seul le meurtre est (naturellement!) interdit.

QUANT À L'ADMD, ELLE N'EST PAS LA SEULE ASSOCIATION qui défend la liberté de choix quant à sa vie, donc sa mort (la mort fait partie de la vie et est inévitable)

D'AUTRES ASSOCIATIONS EXISTENT : AAVIVRE SA FIN DE VIE, ULTIME LIBERTÉ SPÉCIFIQUEMENT,

ET TOUTES LES ASSOCIATIONS LAÏQUES soutiennent évidemment le droit des citoyens de décider de leur propre vie, jusqu'à leur mort.

Le nombre réel d'adhérents de l'admd est inconnu :

depuis plusieurs années, nul ne sait combien sont les adhérents réellement à jour de leur cotisation, on sait que plusieurs ex-admd reçoivent toujours plusieurs années après leur démission le journal et les papiers de vote de l'admd.

Quant aux jeunes recrues, ils bénéficient d'un privilège quant à une cotisation très réduite. Ils n'ont que très peu de contacts avec les anciens.

QUANT AUX DIRECTIVES ANTICIPÉES, on s'efforce tous de faire connaître le dispositif légal aux citoyens mais il faut reconnaître que pour le moment,

  • peu sont intéressés à réfléchir aux conditions de leur vie juste avant leur mort,

  • trop de médecins ne veulent pas en parler à leurs clients,

donc, peu s'emparent encore de la loi non soutenue par les médecins en général.

Je rappelle que

LES DIRECTIVES DOIVENT ÊTRE PERSONNALISÉES PAR DEUX VOLETS :

  • votre philosophie de vie, votre manière d'envisager la mort,

  • les soins/ traitements acceptés ou refusés dans la fin de votre vie.

Je rappelle que nul ne peut obliger un médecin à les suivre, ni depuis 2005 ni même après les décrets d'application de la loi 2016.

 


 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article