Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

appel à témoignages pour non application de la loi Leonetti

La loi est manifestement inappliquée pour V, au grand jour.

Mais je pense (et tous les rapports le disent) qu'elle est mal appliquée sur l'ensemble du territoire, parfois par "dilettantisme", parfois parce-que les médecins s'accaparent leur patient au lieu d'user de leur droit de retrait, et font de la "résistance".

Je suis en contact avec le bureau du commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, en vue d'une probable procédure devant la CEDH (la Cour s'est prononcée sur les garanties qu'offraient la loi au regard du droit à la vie, mais pas sur son effectivité, très modérée).

Le commissaire ne peut se saisir d'un cas particulier, mais il pourrait faire un rapport pour appuyer ma requête.

Il faudrait pour cela que je trouve des gens prêts à témoigner de ce que la loi n'est pas correctement appliquée, pour appuyer les rapports et aveux de divers médecins admettant cet état de fait.

L'idéal serait que ces patients aient tenté des démarches, conservé le plus possible des traces écrites de refus de médecins (ou qu'ils témoignent de ce que ça s'est fait oralement), et qu'ils acceptent de ne pas être anonymes (même si l'anonymat est possible).

Cela ne les engagerait à rien, et je ne ferai évidemment pas publicité de leurs cas.

Pourriez-vous nous aider?

AAVIVRE ... sa fin de vie

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article