Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

LOIS ET SANTÉ, FIN DE VIE, MORT: pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs directives anticipées avec leur personne de confiance nommée par écrit, y compris en cas de demande de mort volontaire pour souffrances incurables, avec AAVIVRE ... sa fin de vie.

2 novembre: jour des associations "dying in dignity" pour le respect des personnes dans notre système de santé, pour le droit au suicide

CE QUI NE VA PAS ET TOUT LE MONDE LE RECONNAÎT

 

C'EST LE SYSTÈME ACTUEL DE SANTÉ, LA FORMATION ACTUELLE DES MÉDECINS

  • qui privilégie l'industrie pharmaceutique comme éducateur des médecins,

  • qui donne aux médecins une simple formation de techniciens formés à ordonner des analyses, des radios, des opérations, des médicaments en fonction des résultats d'analyses et des radios et pas du tout formés à l 'écoute des personnes, à la psychologie, aux médecines anciennes, ni au simple bon sens.

  • qui permet à la sécurité sociale de rembourser des soins « déraisonnables » encore couramment donnés , sans aucun contrôle indépendant de la médecine et de la pharmacopée

  • qui fait que trop de médecins ont choisi leur métier d'abord pour l'argent, et seulement ensuite pour soigner les gens

 

CE SONT LES SCANDALES DE L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET DES MÉDECINS QUI L'ONT SUIVIE ET LA SUIVENT AVEUGLÉMENT.

 

SI ON S'OCCUPAIT DE NOS PARTENAIRES 

pour l'amélioration de notre système de santé, l'arrêt des abus et des scandales ,

pour le droit à la liberté du suicide selon sa philosophie de vie

 

  • NOS PARTENAIRES SONT LES CITOYENS JUSQUE LÀ PASSIFS ET ENCORE SOUMIS à la toute puissance médicale, à la croyance en une pseudo science médicale et pharmaceutique,

ceux qui n'ont toujours pas écrit leurs directives anticipées, qui refusent de parler de la mort par anticipation, qui ont peur de la mort, pourquoi ?

Peur des souffrances, peur de l'enfer ou du purgatoire, après la mort, peur de perdre ce auquel on tient (trop sans doute) , cela se conçoit,

mais la mort, c'est un simple instant de changement d'état, passage instantané de l'état de vivant à l'état de cadavre, par lequel nous allons tous passer, pas de quoi avoir peur.

ceux qui sont les premiers à demander aux médecins des soins déraisonnables, qu'on leur donne toujours, à l'encontre de la loi :

listes épouvantables de médicaments, analyses, opérations, comme si ces techniques étaient de la magie qui les empêcherait de mourir… fausse idée évidemment même si on réussit à prolonger des vies pour des vies agréables et pas seulement pour des survies épouvantables à l'état de « légumes ».

 

IL NOUS FAUT CONVAINCRE LES CITOYENS DE L'ABSURDITÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ QUI PRIVILÉGIE LES PRIVILÉGIÉS :

médecins, industrie pharmaceutique, pharmaciens qui s'enrichissent sur le dos de citoyens crédules.

 

IL NOUS FAUT CONVAINCRE LES CITOYENS DE S'EMPARER DE LEURS DROITS :

ÉCRIRE LEURS DIRECTIVES ANTICIPÉES DÈS 18 ANS, sans attendre la maladie ou l'accident qui peut les empêcher de le faire,

PRÉPARER LEUR FIN DE VIE S'ILS VEULENT ÊTRE RESPECTÉS DANS LEURS CHOIX, donc enfin repenser à leur mort comme le faisaient nos ancêtres.

 

  • NOS PARTENAIRES SONT LES MEDECINS SOUCIEUX DE SOIGNER LEURS CLIENTS sans les assommer de drogues ni d'opérations variées et inutiles,

Heureusement il y en a et leur voix ne se fait pas assez entendre.

Certains les font taire, quand ils ne les écœurent pas du système au point de changer de métier.

AIDONS LES À MODIFIER LE SYSTÈME MÉDICAL ILS SONT BIEN PLACÉS POUR ÇÀ.

TRAVAILLONS AVEC EUX.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lenoir jacqueline 03/11/2016 06:44

je suis une vieille dame agee de 80 ans, handicapée avec un gros probleme de cruralgie tres douloureux et non soignable (dires de medecins de deux hopitaux, vous souffrez on n y peut rien)
Madame Salenson j ose vous demander si je peux mourir rapidement, en prenant certains medicaments dont vous auriez connaissance. Merci pour tout. J.Lenoir

jacqueline.salenson 03/11/2016 10:54

contactez moi directement par téléphone - mme salenson felletin (creuse) dans l'annuaire - et allez voir sur le site de AAVIVRE sa fin de vie: d'abord écrire vos directives pour demander l'arrêt de tout traitement et soin hors antidouleurs, ensuite demandez de quoi dormir donc endormir vos douleurs, pour quelques heures ou quelques jours , où habitez vous? demandez aussi l'avis d'un médecin de soins palliatifs pour essayer de supprimer cette douleur soi disant à laquelle ils ne peuvent rien, vrai ou faux: étant endormie, ressentez vous encore ces douleurs?