Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

LOIS ET SANTÉ, FIN DE VIE, MORT: pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs directives anticipées avec leur personne de confiance nommée par écrit, y compris en cas de demande de mort volontaire pour souffrances incurables, avec AAVIVRE ... sa fin de vie.

une nouvelle équipe pour gérer l'admd? mieux vivre sa fin de vie, sa mort...

https://www.pourunemortsereine.org/

Un essai de rébellion de quelques adhérents de l'admd pour renouveler le conseil d'administration et le président devenu inamovible avec son mari et son secrétaire dévoué (nouveaux statuts) .

Enfin 3 médecins dont le Dr Senet, très courageux, mais mis à l'écart, qui continue d'agir pour défendre les hommes et les femmes en détresse.

Courage!

Cet essai sera-t-il relaté sur le journal de l'admd? comment? ou boycotté comme les précédents?

Le dépouillement des votes sera-t-il surveillé par des assesseurs de ce groupe?

Le dépouillement sera-t-il comme d'habitude fait par l'huissier choisi par le président ,

  • sans que nul ne puisse le contrôler ?

  • sans que nul ne puisse savoir le nombre des électeurs : adhérents vivants, à jour de leur cotisation?

(ceci depuis l'AG de Marseille, déjà vieux… où certains étaient logés luxueusement au Mercure pendant que les délégués « simples » étaient hébergés à l'Ibis budget, contrairement aux règles de l'association : tout le monde traité de la même façon… )

Savez-vous que deux procès viennent d'être perdus par l'admd contre des délégués trop indépendants ? Auxquelles on reprochait leur « franc-parler » ?

L'admd a maquillé ces événements, écrivant dans son journal qu'elle avait gagné, puisqu'elle pensait perdre davantage… il faut oser !!!

Savez-vous combien de délégués ont été virés, voire ont été poussé à la démission ? (frais non remboursés, brimades continuelles, etc. )

Savez vous que depuis de nombreuses années, le président refuse toute élection des délégués régionaux ou départementaux par leurs adhérents ?

En les nommant, il peut donc les chasser comme il veut, pour insoumission. Car la démocratie n'existe pas depuis longtemps au sein de cette association devenue un genre de secte.

Moi aussi, comme de nombreux autres, j'ai été virée de mon poste de déléguée par le triumvirat au pouvoir, j'ai été largement insultée par le président (applaudissement du public à Bordeaux) pour avoir osé posé des questions sur la gestion de l'association et demandé un audit indépendant, comme administratrice, donc responsable collectivement du choix des dépenses, dont nous ignorions la plupart du temps le but (voyages du président et de ses amis, qu'on apprenait par hasard…, non chiffrés, et bien sûr sans compte rendu d'activité).

Je n'ai pas fait de procès faute d'argent, non soutenu par une majorité des autres administrateurs, devenant comme les adhérents des aficionados du gourou en place.

J'ai préféré démissionner et créer une nouvelle association avec des amis, ex admd ou nouveaux, dont Pascal Landa, fils du fondateur de l'admd, pour enfin respecter les idées de son père, largement dévoyées par la nouvelle direction admd :

AAVIVRE … sa fin de vie : pour

  • mettre l'accent sur le mieux vivre jusqu'à la mort, ce qui demande le respect des choix de chacun sur ses relations avec la Médecine

  • mettre l'accent sur le fait que les citoyens doivent s'emparer de ce droit donné depuis 2005 : écrire ses volontés, son testament de vie, dans la loi « DIRECTIVES ANTICIPÉES » :

pas de papier « bidon », demandant seulement de ne pas souffrir ni subir d'acharnement médical :

  • d 'une part c'est la loi, les médecins doivent le faire : ni souffrance, ni obstination déraisonnable

  • d'autre part,

    1. Quelles sont les limites à votre souffrance tant morale que physique ??? vous seul/e le savez

    2. Que serait pour vous « l'acharnement » médical rebaptisé « obstination déraisonnable » sans qu'on sache de quelle raison il s'agit :

À partir de quel moment souhaitez-vous qu'on cesse les traitements et soins divers qui prolongent votre vie, selon votre état de santé et l'espoir ou le mensonge du médecin de vous promettre de vivre encore quelques heures ou quelques jours de plus… ?

  • Des « raisons » parfois très différentes…

    Les uns parlent d'acharnement alors que les autres trouvent les soins donnés indispensables, tout est relatif à la personne.

    A vous de définir ce que vous trouvez déraisonnable pour vous même.

    • La vôtre ? Celle du médecin et de son équipe ? Celle du système de santé actuel, remboursé par la sécurité sociale et vos mutuelles ?

    • VOUS AVEZ LE DROIT d'avoir accès à votre dossier médical, ne l'oubliez pas…

    • VOUS AVEZ LE DROIT de ne pas subir de mensonge.

    • VOUS AVEZ LE DROIT d'écrire ce que vous souhaitez vraiment, sans vous occuper de la loi actuelle :

    • Pour ceux qui désireraient une mort volontaire, ou par défaut (ou non), une sédation continue, au seuil de la mort, il faut l'écrire.

    • Pour ceux qui préfèrent souffrir et/ou servir de cobaye à la Science, il faut l'écrire.

    Pour que le médecin qui va vous retrouver dans son service, sans vous connaître auparavant, alors qu'il n'y a pas de contact entre médecine hospitalière et médecine de ville, ait quelque chance de vous comprendre, de respecter vos idées,

    IL EST INDISPENSABLE D'ÉCRIRE SES CHOIX DE VIE, au long de sa vie, sa façon de penser et de vivre, ce qui est essentiel dans sa vie, ses croyances (religion, laquelle, ou athéisme), dont vous n'allez pas changer brusquement alors que vous êtes devenus incapables de vous exprimer, au seuil de la mort… malgré ce que certains disent…

      Et n'oubliez pas que :

      CES DIRECTIVES ÉCRITES DISTRIBUÉES À VOS MÉDECINS, ET VOS PROCHES

      (dont votre personne de confiance, si vous en avez une) sont

      • LE MEILLEUR MOYEN DE DIALOGUER avec vos médecins habituels et aussi avec vos proches, qui sont parfois les premiers à ne pas respecter vos choix, parce qu'ils veulent vous garder égoïstement plus longtemps avec eux, par « amour » ou par intérêt, qu'ils refusent de préparer votre départ.

      • LE MEILLEUR MOYEN DE PROTÉGER des médecins à l'écoute, vos proches et de favoriser par la suite un deuil normal, parce que la mort aura été prévue, et ses suites organisées par avance.

      CAR NOUS POUVONS PRÉVOIR NOTRE MORT DÈS NOTRE NAISSANCE !

      Phénomène naturel et incontournable, pas forcément lié ni à la maladie, ni à l'âge.

      Lorsque suffisamment de citoyens auront agi pour manifester leur volonté contre une médecine patriarcale tout puissante, en écrivant leurs directives, en donnant des copies à leurs médecins, à leurs proches,

      alors il faut espérer que nos revendications de liberté de choix de vie et de mort seront enfin respectées.

      Jusque là, les médecins nous disent que personne ne les ayant écrit, ou presque, parler de les respecter n'a pas de sens, et faire une loi pour çà non plus.

      Et d'ailleurs les rares directives personnalisées sont le plus souvent respectées au mieux par nos médecins, tant à l'hôpital qu'au domicile.

      La connaissance de vos droits est encouragée par l'actuel CNSPFV dirigée par Véronique Fournier, qui organise des débats partout où elle est accueillie.

      Prochain débat: Montpellier.

       

      Article précédent Article suivant
      Retour à l'accueil

      Partager cet article

      Repost 0
      Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

      Commenter cet article