Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

LOIS ET SANTÉ, FIN DE VIE, MORT: pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs directives anticipées avec leur personne de confiance nommée par écrit, y compris en cas de demande de mort volontaire pour souffrances incurables, avec AAVIVRE ... sa fin de vie.

une critique des dogmes erronés de l'admd , matraqués comme des vérités qu'ils ne sont pas... mourir dignement n'est pas obligatoirement se suicider, mourir dignement c'est mourir selon sa propre éthique de vie, respectée par tous.

Les questions réponses de l'admd pour une nouvelle loi :

encore un matraquage de dogmes erronés

il est affirmé des choses évidemment fausses, en utilisant une syntaxe défectueuse,

comme si tous les députés étaient des clones…

 

Le président de l'admd accuse tous les députés d'incompétence et de mensonges, c'est grave !

Que veut dire « LE député » ? RIEN .

Autant de députés que d'idées diverses. Seule la majorité décide.

 

Tous ces relevés de « peurs » ? ont été faits par les journalistes qui relatent les prises de position d'associations pro-vie, dont font partie quelques rares députés.

 

Je reprends un à un la liste de l'admd… une suite de dogmes tout prêts…

de cette secte qu'est devenue l'admd, à mon avis.

 

L'admd dit : « le député affirme » : …. lequel ? Lesquels ??? nul ne le sait…

 

  • qu'il faut l'unanimité pour voter une loi » : C'EST ÉVIDEMMENT FAUX, aucun député ne peut dire cela,

les lois sont toutes votées à 50 % + 1 voix, c'est la règle démocratique.

 

  • qu'on ne peut pas légiférer pour un petit nombre de personnes : IL NE S'AGIT PAS DE CELA,

il s'agit de légiférer pour tous : RESPECT de tous les patients et de leurs volontés, sans exceptions.

 

  • que la loi Leonetti-Clayes 2016 est suffisante : NON, CERTAINS LE DISENT, PAS TOUS, ÉVIDEMMENT, mais il y a déjà eu tellement de difficultés à faire voter la dernière loi après 5 ans de rapports et de discussions, qu'ils ne sont pas prêts à recommencer rapidement. On ne change pas de lois tous les ans.

Il faudrait déjà que celle-ci soit appliquée,

donc que les français se mettent à écrire leurs directives anticipées avec personne de confiance et donnent ces papiers à leurs médecins.

Car quel médecin peut suivre des directives qu'il ignore, ou qui sont confuses ?

 

  • qu'il faut attendre l'évaluation de la nouvelle loi avant de la changer : ENCORE FAUX, JE N'AI JAMAIS ENTENDU CELA.

ce n'est pas une question d'évaluation mais d'application  et de travail légiste :

on ne refait pas la loi tous les ans.

 

  • que les directives sont devenues opposables (légalement) : COMMENT POURRAIT-ON AFFIRMER CE MENSONGE ?

La réponse de l'admd est aussi fausse :

Une personne mourante, sans autre médicament que ceux de la sédation, non hydratée, meure en quelques jours, pas plus. Non alimentée, çà peut durer des mois.

 

  • que les gens ont peur de l'euthanasie : là encore,

    L'ADMD MÉPRISE NOS DÉPUTÉS ÉLUS ET LEURS ÉLECTEURS EN LEUR PRÊTANT À TOUS LES MÊMES IDÉES :

Il est évident que beaucoup ont peur de l'euthanasie (suicide assisté) parce que tout simplement, ils refusent toute idée de suicide, pas encore admis par beaucoup de personnes.

Beaucoup de personnes pensent qu'elles n'ont pas le droit de décider de leur vie, remettant leur vie entre les mains de leur médecin, de leurs enfants, etc...

Un de mes amis vient de se suicider : réflexe de son amie d'enfance : il n'avait pas le droit de faire çà ! Oui, bien sûr, il en avait le droit.

La République a donné le droit au suicide, elle a supprimé l'assimilation du suicide à un crime, ce qui était le cas du temps de la monarchie catholique.

La République devrait donc permettre de donner l'aide demandée par certains (rares) pour mourir lorsqu'ils pensent que leur vie devient insupportable et qu'il n'y a aucun espoir d'amélioration. C'est une question de respect de l'Autre.

 

  • qu'une loi autorisant dans certains cas, avec contrôles, une aide à mourir pour ceux qui la demandent favoriserait des dérives…

JE N'AI JAMAIS ENTENDU CELA DE LA PART DES DÉPUTÉS EN GÉNÉRAL, sauf dans les associations aux idées catholiques extrémistes, reniées même par le Pape… dont font partie quelques députés, peu nombreux.

NON, ÉVIDEMMENT, AU CONTRAIRE, LA LOI EST FAITE POUR ÉVITER LES DÉRIVES D'ACTES CACHÉS.

 

  • que la Suisse pratique le suicide assisté sur des personnes bien portantes :

    même remarque que précédemment,

CES CRITIQUES VIENNENT D'ASSOCIATIONS EXTRÉMISTES CATHOLIQUES ET PAS DES DÉPUTÉS EN GÉNÉRAL !

EVIDEMMENT NON, IL Y A 2 ERREURS :

l'une est de penser que quelqu'un en pleine forme voudrait mourir, ce qui est stupide, l'autre est de penser que la Suisse ne contrôle pas ces actes alors que dès qu'un suicide aidé a eu lieu, la police vient immédiatement contrôler si tout s'est passé selon les règles obligatoires.

     

    • que la Suisse fait un commerce de la mort :

    encore la même remarque,

    SI DES JOURNALISTES RELAIENT CES CRITIQUES VENANT DE MOUVEMENT PRO-VIE, PEU DE DÉPUTÉS EN FONT PARTIE.

    FAUX ÉVIDEMMENT puisque les associations aidantes sont toutes à statut non lucratif et vérifiées sans cesse.

     

    • que lorsqu'une personne en fin de vie est prise en charge par des SOINS PALLIATIFS de qualité, elle ne demande plus à mourir, même si elle le demandait avant :

    MÊME REMARQUE QUE PRÉCÉDEMMENT,

    CES CRITIQUES VIENNENT D'ASSOCIATIONS EXTRÉMISTES CATHOLIQUES ET PAS DES DÉPUTÉS EN GÉNÉRAL !

    C'EST FAUX EN GÉNÉRAL, même si cela peut arriver, et tous les personnels de soins palliatifs vous le diront :

    Certains acceptent d'être pris en charge et attendent la mort sereinement, entourés de soignants dévoués, les proches ayant souvent abandonné,

    d'autres non, dont particulièrement ceux qui ne supportent pas qu'on les « prenne en charge », préférant se prendre en charge eux-mêmes.

    Beaucoup se résignent, prisonniers d'un système qui ne les écoute pas.

    MAIS S'ILS AVAIENT RÉDIGÉ LEURS DIRECTIVES ANTICIPÉES PERSONNALISÉES, CELA AURAIT PU ÊTRE AUTREMENT.

    Ceux qui les ont rédigées sont en très grande majorité respectés, si leurs proches, au courant depuis longtemps, les respectent aussi.

    LA PLUPART DES FRANÇAIS N'ONT RIEN ÉCRIT OU ONT REMPLI DES CASES TOUTES FAITES,

    NON PERSONNALISÉES,

    AU LIEU D'EXPLIQUER LEUR POINT DE VUE SUR LA VIE, LA MORT, LEUR VIE, LEUR MORT.

    D'autre part, très peu de personnes peuvent bénéficier de soins palliatifs hospitaliers, ces services étant débordés, ils n'accueillent souvent que des agonisants (ils ne sont pas faits pour çà) les derniers jours.

    LA SEULE SOLUTION EST QUE LES SOINS PALLIATIFS SOIENT DONNÉS AU DOMICILE PAR LE MÉDECIN TRAITANT.

    (recommandé par le Pr Sicard)

     

     

     

     

     

     

     

    Article précédent Article suivant
    Retour à l'accueil

    Partager cet article

    Repost 1
    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

    Commenter cet article