Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

Il faut revaloriser le temps passé à discuter avec son patient, pour les soignants fin de vie et cours de la vie...

http://www.lesoir.be/130599/article/2017-12-21/fin-de-vie-il-faut-davantage-ecouter-les-patients-selon-une-etude

 

extraits :

 

« Il faut revaloriser le temps passé à discuter avec son patient, pour les soignants »,

souligne Céline Ricour, médecin gériatre et auteur du rapport.

Le but : remettre le patient au centre de la fin de vie.

 

En plus de l’importance évidente du respect des souhaits du patient, il en ressort que les soins apportent à la fois un soutien physiologique, mais aussi psychologique au patient et à ses proches.

 

le développement d’une formation à la communication pour les soignants devrait être une priorité

 

« Les soignants doivent parler, mais surtout écouter, poursuit Céline Ricour.

Plus de connaissances pour aborder la mort, la maladie grave et les soins de vie nous paraît être le plus urgent. Il y a encore trop de tabous liés à la fin de vie qu’il faut lever par des discussions franches. »

 

et pourtant la Belgique écoute beaucoup plus que la France ses malades et mourants, avec des lois de liberté (relative) !!!

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article