Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

à propos du SONDAGE IFOP ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA BIOÉTHIQUE ET FIN DE VIE

https://www.change.org/p/battons-nous-pour-obtenir-une-loi-sur-l-aide-active-%C3%A0-mourir

Marie GODARD

Livers-Cazelles, France

8 janv. 2018 — Le récent sondage réalisé par Ifop pour La Croix et le Forum Européen de Bioéthique, que vous trouverez ci-dessous, fait apparaître que les Français ne sont pas satisfaits de la loi Claeys Leonetti sur la fin de vie, et souhaitent aller plus loin.
"La législation actuelle sur la fin de vie ne semble pas pleinement convenir aux Français.

89% d’entre eux souhaitent en effet aller plus loin, en légalisant le suicide assisté (18%), l’euthanasie (47%) ou les deux conjointement (24%)".
Au sujet de la question de la fin de vie, le président du Conseil Consultatif National d'Ethique, Jean-François Delfraissy confiait à la presse en octobre dernier :
« En théorie ce sujet n’y figure pas, mais il est évident que
si l’on interroge les Français, ils sont majoritairement favorables à ce que la loi évolue ».

 

C’est à son organisme que le gouvernement a confié l’organisation, au premier semestre 2018, des états généraux de la bioéthique.

C’est également le CCNE qui proposera au gouvernement les thèmes à inclure dans la révision des lois.
Le président de l’office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), le député Cédric Villani, a cité la fin de vie parmi les thèmes possibles.


De même, lors de son entretien à TF1, le 15 octobre dernier, le président Emmanuel Macron a assuré que ce sujet serait « peut-être » abordé lors de la révision des lois de bioéthique.
 

Enfin, comme vous le savez, nous avons été auditionnées par le Conseil Economique Social et Environnemental, Nathalie et moi, et nous fondons un espoir sur le rôle de cette troisième chambre constitutionnelle, qui se présente comme un outil de la réforme et du changement, le lien entre les citoyens et le législateur.
 

Tout ces éléments nous confortent dans l'idée que notre action est utile, nécessaire et urgente.

 

Que tous ceux qui n’ont pas encore signé le fassent

 

 

 


 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article