Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

des femmes ... et des hommes : un sujet grave et essentiel

http://www.gaucherepublicaine.org/combat-feministe/et-les-femmes-dans-la-liaison-du-combat-laique-et-du-combat-social/7401043

je vais réfléchir à une société où les femmes et les hommes redeviendraient des êtres libres, égaux en droit, où le poids de la maternité et du sexe ne seraient pas sans cesse lourd à porter par des femmes privées par trop de religions de leur prérogative: mettre des enfants au monde, filles et garçons, sans qu'on sache forcément qui est le père... prérogative qui les a fait mettre en esclavage par des hommes inquiets de ce pouvoir contre lequel ils sont impuissants.

Matriarcat d'abord, essentiel: on n'est sûr que de sa mère pas de son père, même si les analyses actuelles permettent de conforter un père supposé.

Seulement alors, un changement des lois actuelles, aux prérogatives masculines pourrait faire évoluer la société.

Mon père a toujours déclaré qu'il s'était fait tout seul: oui, mais… il était loin d'être seul, ma mère était à son service en permanence:

S'il a pu étudier toute sa vie, se réaliser, c'est parce que ma mère a de tout temps été son esclave (consentante!), assumant tout le travail quotidien et les deux enfants imposés par son mari, dont elle se serait bien passée.

Et pour des personnes pauvres, orphelins tous les deux (guerre de 14) qui n'avaient aucune aide extérieure, la vie de ma mère a été celle d'une servante "responsable de rien: elle ne travaillait pas!" elle assumait seulement les courses, la cuisine, le linge (lavage et repassage) , l'école des enfants (les y emmener, aller les chercher, 5 étages sans ascenseur à Paris centre) , l'intendance : gérer l’argent, la banque, ... tout quoi ... ce qui est nécessaire à la vie quotidienne d'adultes indépendants.

Sans elle, qu'aurait pu faire mon père? pas grand chose, il n'aurait pas eu le temps de lire, prendre des cours du soir, s'améliorer dans son travail, dans ses loisirs (calligraphie).

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article