Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

santé et vaccinations du nourrisson: contredit les lois du système de santé

toute obligation de soins est une entrave à la liberté des citoyens et contredit les lois du système de santé:

nul ne doit se voir imposer contre son gré des soins, traitements, opérations... les vaccins en font bien partie (soin dit préventif)

pour un enfant, c'est aux parents de décider. pas à l'état qui se fait ainsi complice des grandes industries pharmaceutiques.

qu'on explique, qu'on éduque en souhaitant un consentement: OUI

qu'on impose: NON

lettre reçue de Médecine Chinoise :

Le nouvel article L.3111-2 du Code de la Santé Publique prévoit l'obligation de vacciner (sauf contre-indication) contre 11 maladies (12 pour la Guyane), tous les enfants nés après le 1er janvier 2018,

sous la menace de les exclure des crèches, écoles et autres collectivités.

Parmi ces vaccinations obligatoires, celles contre :

- le tétanos, non contagieux, ni immunisant, 10 cas par an, dont 3 décès (personnes âgées)…

- la polio, transmise par voie orofécale et dont il ne subsiste que quelques foyers dans de rares pays à l'hygiène insuffisante…

- la diphtérie, totalement marginale en France (cas à Mayotte seulement), depuis plus de 30 ans…

- l'hépatite B, maladie sexuellement transmissible, et contre laquelle la vaccination en bas âge n'aura plus d'effet à l'âge adulte…

- la rougeole, maladie contagieuse, sans traitement, mais généralement bénigne et rarement invalidante ou mortelle, dont le vaccin (inoffensif ?) masque la diffusion du virus et déplace l'incidence à l'âge adulte…

etc.

Chers amies, chers amis,

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ses cautions « scientifiques » et leurs relais médiatiques, leurs « journalistes », nous parlent en boucle de 11 vaccins obligatoires…

Est-ce vraiment le cas ou nous prennent-ils pour des imbéciles ?
Lorsque j'ai relaté les informations qui nous avaient été transmises par un pédiatre du Lyon au sujet des 11 vaccins qui seraient 21, j'ai oublié de préciser que la ministre de la Santé et sa fine équipe « pro-vaccins-quoi-qu'ils-contiennent » avaient changé le nombre de vaccins par le nombre de maladies qu'ils sont censés combattre…
Il suffisait d'y penser, car parler du nombre exact de vaccins risquait de faire peur à la populace que nous sommes à leurs yeux.

Pour bien comprendre l'entourloupe, il faut savoir qu'une même maladie peut être provoquée par plusieurs dizaines de bactéries ou de virus différents.

Ainsi, dans le cadre d'une vaccination des nourrissons, il faudrait leur inoculer autant de vaccins que de virus ou de bactéries qui provoquent la maladie…

Par exemple, contre les infections à pneumocoques, il existe plus de 7 souches différentes de bactéries dont chacune peut également appartenir à plus de 80 sérotypes différents…

Si l'on voulait intégralement vacciner les enfants contre les pneumocoques, il faudrait donc leur inoculer des centaines de vaccins…

En réalité, c'est bien plus de 21 vaccins qui vont être inoculer aux nourrisson, avec leur aluminium et autres substances hautement toxiques dont on protège par ailleurs les chiens et les chats.

Bien amicalement à vous.
Pierre Lefevre
P.S. :
Bonnes nouvelles, grâce aux dons qui nous sont parvenus, nous allons pouvoir reprendre la diffusion de notre newsletter et même la diffuser auprès d'une audience beaucoup plus large (nous allons passer d'environs 50 000 personnes à 160 000). Merci à ceux qui peuvent ainsi nous permettre de diffuser ainsi l'information et de proposer la signature de la plainte pénale.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article