Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

quels choix de vie et de mort?

https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/le-choix-de-mourir

deux cas :

1) une prolongation de vie déraisonnable à la demande de parents qui n’acceptent pas la mort de leur fille, et préfèrent des années d’entretien de vie artificielle comateuse, sans aucun espoir de retour à l’enterrement…

la médecine n’applique pas la loi, à tort, même si ce n’est pas facile : qu’on prolonge la vie immédiatement après un accident, en espérant qu’elle revienne naturellement, soir, mais après un an de coma, personne n’en revient. Les miracles n’existent pas.

La loi interdit l’obstination déraisonnable, donc on devrait arrêter tous les soins autres que contre la douleur.

C’est évidemment le médecin et non pas les parents qui peuvent dire si la suite des soins est déraisonnable ou pas.

Mais les médecins n’osent pas dire aux parents que leur enfant est mort… drôle de médecins !

Dramatique… mais surtout irréaliste.

Mais prolonger ces « cadavres même pas ambulants »dont parlait le sénateur Caillavet

rapporte tellement d’argent ! À l’hôpital, aux soignants qui en vivent, aux labos de pharmacie… Et permet de se servir d’eux comme cobayes de la Science… sans leur accord, bien sûr !

 

2) une femme qui a décidé de sa mort volontaire et l’a organisée en Belgique.

Rien d’utopique ! Ni d’irréaliste.

Au contraire, cette femme a les pieds sur terre. Elle prévoit sa mort avant et après, en toute conscience.

Une longue maladie qui permet de prévoir sa mort et la façon dont on souhaite mourir (on peut aussi le faire sans maladie…) et de s’organiser pour un suicide assisté, permis dans d’autres pays voisins du nôtre.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article