Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

pas de détournement des lois pour aller mourir en Suisse: c'est votre liberté! que vous veniez d'Allemagne ou de france ou d'ailleurs

http://www.genethique.org/fr/une-association-allemande-contourne-la-legislation-la-suisse-pour-introduire-lassistance-au-suicide#.WnJNBVKYQmU.facebook

Que de haine de la part de cette association pour ceux qui choisissent la mort volontaire… pourtant liberté républicaine !

Il n’y a pas de détournement des lois allemandes ni françaises ni …

lorsqu’un patient décide d’aller mourir en Suisse.

Et toutes les associations favorables à la liberté de choix pour sa fin de vie aident ceux qui le demandent à faire leurs dossiers pour la Suisse.

Vous avez le droit de choisir la Suisse pour votre fin de vie, rien d’interdit !

Le seul problème est le financement réservé aux « riches », et l’attente car très nombreux sont ceux qui veulent l’assistance donnée en Suisse, ce qui donne un temps d’attente long (minimum 6 mois).

Donc prévoir sa mort en Suisse longtemps à l’avance… et pas d’ »euthanasie » en Suisse : il faut donc encore être capable de se suicider.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article