Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

dictature médicale? nouveauté? NON! très ancienne au contraire, avec la sécurité sociale qui leur permet tout ou presque... et une tradition patriarcale de pouvoir et d'argent!

https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/vers-une-dictature-nouvelle-des-203640

 

 

de quels médecins s’agit-il ? puisqu'il s'agit de Vincent Lambert...

 

ceux qui ont décidé qu'il fallait arrêter des soins devenus sans but, sans espoir de retour à une vraie vie, comme la loi le demande?

 

ou les rares "intégristes de la vie à n'importe quel prix" qui ont décidé contre tous les experts que Vincent pouvait retrouver une vraie vie (bouger, sentir, penser, échanger) , avec un cerveau détruit?

 

Il ne faut pas oublier que depuis très longtemps, la définition de la mort est la mort cérébrale et non plus l'arrêt d'un coeur qu'on peut faire battre à l'infini ou presque…

 

Contrairement à ce que disent les férus de la vie à n'importe quel prix (moral et financier pour les autres), nourrir et hydrater artificiellement quelqu'un par des machineries fait partie de soins artificiels de maintien en vie artificielle...

nul ne se nourrit ainsi dans la nature!

 

Quand l'aide est provisoire et que l'espoir de vraie vie est là, pourquoi ne pas utiliser ces machines à vivre?

mais quand tout espoir de retour est perdu, (depuis 10 ans!) pourquoi s'acharner à maintenir en vie artificielle aux frais de tous les français (sécurité sociale) un cadavre même pas ambulant comme disait le sénateur Caillavet?

et ce contrairement à la loi qui interdit ces pratiques !

 

Quand à parler de nouveauté pour une dictature médicale de quelque sorte que ce soit,

c'est très ancien, avec le patriarcat de notre médecine française liée aux intérêts de l'industrie pharmaceutique... que la sécurité sociale ne réussit même pas à faire travailler àoù on a besoin d’eux…

ces médecins se moqient de nous, ils veulent seulement de l’argent, pas aider les autres comme le demande leur métier a priori

 

Tous ceux qui veulent changer la loi ne demandent que çà: un nouveau respect pour les directives de chacun quant à sa fin de vie, rien d'autre, sans admettre pour autant un acharnement médical absurde, qui coûte très cher aux français.

 

Pour ceux qui voudraient que l'acharnement inutile soit toléré par la société, que ce soit à leurs frais et pas à ceux des autres (une journée d'hôpital coûte environ 3000€!... alors 10 ans, combien? )


 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article