Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

M Joyeux contre la modification de la loi sur la fin de vie qui rendrait leur autonomie aux citoyens responsable (qui ont écrit leurs directives)

https://professeur-joyeux.com/2018/04/20/bioethiqueivleuthanasie-pour-tous-a-tous-les-ages-de-la-vie/

Citations extraites de ce texte en noir

« L’Euthanasie pour tous à tous les âges de la vie ? L’exemple le plus actuel est celui de Vincent Lambert, connu de tous. »

NON , LE CAS DE VINCENT LAMBERT NE RELÈVE PAS DE L’EUTHANASIE.

Les mots doivent avoir un sens partagé par tous :

le mot « euthanasie » n’est pas défini dans la loi française, il en est absent.

Dans le dictionnaire, plusieurs sens différents, voire opposés, lui sont attribués.

La demande d’ »euthanasie » est définie par les pays du Benelux comme la demande de l’intéressé.e à l’aider à mourir vite et en douceur.

Vincent Lambert n’a pas eu le temps de rien demander à qui que ce soit, il est dans le coma depuis 10 ans environ !, et , jeune, il n’avait pas pensé à l’accident qui l’empêcherait de donner ses directives pour sa fin de vie.

S’il n’est pas en « fin de vie » ( que nul n’a encore définie : où cette fin de vie commence ? À l’agonie des derniers jours ou dès qu’on sait que la mort est en route, de façon inexorable ? Que la vraie vie n’est plus là, sans espoir de retour ),

IL EST EN SURVIE ARTIFICIELLE DEPUIS 10 ANS, nourri et hydraté artificiellement par des « machines » à faire vivre un corps.

LA DEMANDE DES MÉDECINS EST SEULEMENT D’APPLIQUER LA LOI FRANÇAISE,

contre des parents sectaires partisans de cette science qui éradiqerait la mort… 

croyance qu’apparemment M Joyeux partage.

NUL NE DEMANDE UNE EUTHANASIE, C’EST D’AILLEURS IMPOSSIBLE PAR DÉFINITION (Vincent ne peut pas communiquer)

LA DEMANDE DES MÉDECINS EST DEPUIS LONGTEMPS,

EN ACCORD AVEC DE NOMBREUX EXPERTS,

de CESSER TOUT CE QUI CONTRIBUE À PROLONGER CETTE VIE ARTIFICIELLE,

SOINS « DÉRAISONNABLES » TERME DE LA LOI FRANÇAISE DEPUIS 2005.

« Il est plus que probable que son cerveau fabrique, jour après jour, des neurones nouveaux jusqu’à ce qu’ils atteignent un certain seuil, permettant d’accroître ses réactions. Dans cet état, nul doute que la régénération neuronale est à l’œuvre. »

ABSURDITE, RÊVE DES TRANSHUMANISTES:

Tout le monde sait que nulle régération n’a jamais eu lieu pour tous ces gens grabataires et non communiquants par la faute d’une science sans conscience, qui ne voit que l’horizon de la transhumanité, qui voudrait éradiquer la mort, fous de « science »… qui utilisent ces corps comme cobayes… sans le dire…

Car combien de gens sont dans le même état que Vincent Humbert, Vincent Lambert, depuis des années, voire 20 ans ? Sans aucune amélioration de leur état.

« La Loi Leonetti du 2 février 2016, en créant, avec une certaine sagesse de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie, n’a pas utilisé le mot « euthanasie » mais celui de « sédation profonde » qui reste cependant très proche. L’euthanasie ou la mort programmée : Euthanasie, suicide assisté et sédation profonde (qui vous endort à jamais) signifient en vérité la même chose : conduire à la mort, la donner par une injection brutale, comme on le fait pour les bêtes. »… NON !

FAUX : Vous mélangez deux choses totalement différentes :

  • la volonté de l’individu de choisir sa mort (euthanasie, suicide assisté) que l’on devrait respecter , et qui n’est pas respectée par la loi actuelle.

  • l’obligation faite aux médecins par la loi de soulager les souffrances tant morales que physiques, quel que soit l’état de santé, et d’interdire toute obstination déraisonnable :

Sachant que la science actuelle permet de prolonger artificiellement des vies, aux frais des contribuables via la sécurité sociale, le législateur a restreint cette possibilité aux cas où le retour à une vie de communication, de mouvement (la vraie vie : bouger, sentir, penser, communiquer) peut être espérée raisonnablement, en l’état actuel des connaissances.

« Évidemment, la fin de la vie est une souffrance terrible pour celui qui part, et pour ceux qui restent aussi »

FAUX :

Ceci est une souffrance montée de toutes pièces par des religions qui valorisent la souffrance d’une part, et qui font peur avec leur enfer et leur purgatoire.

Cela est la souffrance de ceux qui refusent la vie malgré leurs dires puisqu’ils refusent la mort.

L’une ne va pas sans l’autre. La mort favorise le renouvellement des générations et l’évolution des espèces, de toutes sortes de vie.

Non, LA MORT EST TOUT SIMPLEMENT NATURELLE et ne devrait faire souffrir personne,

TOUT LE MONDE DEVRAIT S’Y ATTENDRE, À N’IMPORTE QUEL MOMENT DE LA VIE.

Car on doit savoir que

LA MORT TOUCHE AU HASARD, JEUNES ET VIEUX, BIEN PORTANTS ET MALADES.

Tous ceux qui ont du simple bon sens savent que LA MORT FAIT PARTIE DE LA VIE, qu’elle soit végétale ou animale (et nous faisons partie du « règne animal », je n’exclus pas l’humain de l’ensemble des animaux).

Qu’on soit chagriné par l’absence de quelqu’un qu’on aimait est naturel,

mais pas plus dans la mort que dans une absence de toute autre nature (éloignement, silence, etc...) .

«je crois que la vie est marquée, dès son origine, par un sens éternel, lequel ne peut nous autoriser au droit de vie et de mort sur nous-mêmes.

M Joyeux croit au transhumanisme, à une régénération possible des organes et à la vie venant d’un Dieu créateur qui nous l’imposerait et nous interdirait avortement, suicide, etc …

C’est son droit, mais pourquoi vouloir l’imposer à tous ceux qui ne partagent pas ces croyances ?

« Faites confiance au corps médical, à votre généraliste, à vos spécialistes quand vous en avez besoin et aux spécialistes des soins palliatifs. Ils connaissent mieux que personne les sujets de la vie et de la mort. »

NON , jamais ! En tout cas pas de confiance absolue sous prétexte de diplômes quelconques !

D’AILLEURS LES MEDECINS NE SONT PAS D’ACCORD ENTRE EUX, et ils n’ont pas plus que d’autres l’expérience de la vie et de la mort. Ils sont tout aussi partagés entre des croyances diverses que les autres citoyens.

Et M Joyeux est le premier à se battre contre des médecins dont il ne partage pas l’avis, donc à leur refuser sa confiance…

JE N’AI AUCUNE CONFIANCE DANS CEUX QUI VEULENT IMPOSER LEUR POINT DE VUE AUX AUTRES, alors qu’il relève non pas de la raison , mais de croyances d’ordre mystique.

JE N’AI AUCUNE CONFIANCE EN UNE SCIENCE SANS CONSCIENCE QUI EMPECHERAIT LA MORT DONC LA VIE

J’ai connu il y a une dizaine d’années des clients du Pr Joyeux, contents de ses soins d’oncologue tant qu’ils avaient envie de vivre encore un peu, car il poussait toujours plus loin la prolongation de la vie, mais déçus car ils ne pouvaient pas parler avec lui de leur intention d’en finir avec une vie devenue par la suite insupportable pour eux mêmes.

Un homme imbu de la croyance que la Science peut résoudre tous les problèmes et éradiquer la mort.

Un homme qui par ailleurs montre son absence de confiance dans de nombreux collègues médecins, puisqu’il a même été radié de l’Ordre des médecins… après l’âge de la retraite…

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Groupe Réflexion Toulousain "Pour Une Mort Sereine" 27/04/2018 12:33

Merci Jacqueline !

Groupe Réflexion Toulousain "Pour Une Mort Sereine" 27/04/2018 12:33

Merci Jacqueline

prochasson colette 24/04/2018 13:06

Bravo Jacqueline !
Soyons clairs !
Cordialement
Colette