Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

FIN DE VIE : LE CONSEIL D ETAT S OPPOSE AUX CITOYENS!

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/07/11/01016-20180711ARTFIG00352-le-conseil-d-etat-dit-non-au-suicide-assiste-et-a-l-euthanasie.php

 

M MACRON, M LE PREMIER MINISTRE,

MESSIEURS ET MESDAMES LES DÉPUTÉS ET SÉNATEURS,

 

QUI CHOISIREZ-VOUS DE SUIVRE ?

Les conseillers d’état, gens riches et d’un monde conventionnel, hauts fonctionnaires,

Les catholiques refusant la liberté républicaine,

Les industriels de l’industrie pharmaceutique qui profitent honteusement de la sécurité sociale pour vendre leurs produits sans éthique ...

 

OU BIEN LES CITOYENS LARGEMENT FAVORABLES (90 % dans tous les sondages, pétitions largement suivies)

NON PAS À LA MORT VOLONTAIRE, rarement demandée (mais çà existe et …

de quel droit imposerait-on des souffrances à ces personnes ? ) MAIS

AU DROIT DE CHOISIR SA FAÇON DE VIVRE ET DE SE SOIGNER JUSQU’À LA MORT :

 

  • que ce soit par des soins palliatifs institutionnalisés, qui pronent la sédation partielle rarement continue,

    avec l’hôpital (en externe ou interne), en institution ou non

     

  • que ce soit seulement avec leur médecin généraliste, chez eux ou chez des proches

     

  • ou qu’ils refusent de voir leur vie prolongée « comme un légume » et demandent une aide active médicale à mourir , en direct ou par leurs directives anticipées

 

AU RESPECT DE LEURS VOLONTES QUANT A LEUR FIN DE VIE

dès lors qu’ils souffrent moralement ou physiquement de souffrances incurables.

 

Ce qui demande évidemment que LES MÉDECINS SOIENT ALORS PROTÉGÉS PAR UNE LOI ADÉQUATE,

QUI N’EST PAS LA LOI ACTUELLE,

  • qui préfère toujours les prolongations de vie, quel que soit l’état de la personne, physique et moral (çà rapporte bien trop d’argent aux privés : EHPAD et nombre de soignants , et à l’industrie pharmaceutique, payés par la sécurité sociale : nous ! cela permet de la recherche médicale masquée en utilisant les corps des morts-vivants comme cobayes, sans que personne ne leur ai demandé leur avis sur le sujet… )

  • qui poussse toujours à la main mise du monde médical sur les personnes, considérées comme mineures incompétentes quant à leur vie… (on préfère dire « vulnérables » ce qui permet aux autres de leur ôter tous lleurs droits de citoyens ! )

  • qui veut que seul le médecin décide de notre sort (même avec son équipe et un collègue)

On comprend ceux qui refusent la médecine actuelle ! Et préfèrent la mort volontaire, avec ou sans médecins.

 

    Article précédent Article suivant
    Retour à l'accueil

    Partager cet article

    Repost0
    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

    Commenter cet article