Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

fin de vie et lois

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-temps-la-vie-la-mort-et-l-au-209400

en bleu : j’ai un peu modifié l’original ou fait des ajouts

Les marquages du temps restaient liées à la vie des hommes :

la génération, environ 20/25 ans, qui assure le renouvellement de l’espèce,

et la dynastie (période de domination d'une famille et de ses descendants).

À une échelle plus petite, échelle d’un être humain, le temps est défini par des périodes de vie :

  • la naissance démarre la vie

  • puis c’est l'enfance, l'adolescence, la maturité avec ou non procréation, la vieillesse,

  • la mort clôt la vie d’une personne (ou d’un être vivant)

Mort définitive : La notion de mort d'un organisme vivant composé de dizaines d'organes et de milliers de milliards de cellules évolue au cours des siècles.

Pendant des millénaires

l'arrêt cardiaque était synonyme de mort au point que l'âme, la conscience même, étaient supposées logées dans le coeur.

Plus récemment

Avec les réanimations cardiaques et les transplantations cardiaques, les greffes d’organes

cette définition est remplacée par l'absence d'activités cérébrales (encéphalogramme plat) :

mort cérébrale.

Avec le maintien "en vie artificielle" de personnes en coma profond

(alimentation sous perfusion, respiration assistée, circulation sanguine éventuellement extra-corporelle...), arrêter les assistances avec sédation ou euthanasie ... déclenche la mort officielle dans un délai variable.

C’est depuis que la vie artificielle est devenue possible par des techniques de plus en plus sophistiquées que s’est posé              LE PROBLÈME DE L’AIDE À MOURIR

A chacun la liberté de choisir sa vie, sa santé, sa mort.

A chacun selon ses croyances et philosophies de vie.

LA LOI DE SANTÉ DOIT ENFIN RESPECTER TOUTES LES CROYANCES (liberté du suicide pour ceux qui le désirent)

CESSER d’obéir à l’Église romaine et autres églises,

CESSER de suivre l’industrie pharmaceutique,

CESSER d’écouter tous ceux qui font de l’argent avec les vieux (EHPAD)et les malades qui ne peuvent plus s’exprimer, et

PERMETTRE AU MÉDECIN DE RESPECTER Le PATIENT ET SA VOLONTÉ EXPRIMÉE DANS SES DIRECTIVES ANTICIPÉES, selon ses croyances, MÊME S’IL NE LES PARTAGE PAS.

Car vivre comme un légume, assisté par des machines, est-ce cela la vie ?

Ne pouvoir ni bouger, ni communiquer, ni voir, ni toucher, ni sentir…

                           pour moi, ce n’est pas « vivre »

Continuer de vivre avec une maladie incurable et des handicaps de plus en plus lourds, grâce à une médecine sophistiquée, et des tonnes de médicaments, est-ce le rêve ?

                               Pas pour moi ni pour de nombreuses personnes…

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article