Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

fin de vie: soins palliatifs et aussi liberté de se faire aider pour mourir si on le souhaite

http://choisirmafindevie.blogspot.com/2018/11/une-nouvelle-religion-les-soins.html:

quelques petits ajouts de ma part mais très contente de voir que ma façon de voir est ici largement partagée !

Les soins palliatifs sont présentés comme la panacée de la FIN de VIE,

les professionnels des unités de soins palliatifs en sont les inconditionnels, voire même, les fanatiques ! A les entendre, il n'y a rien de mieux pour la fin de vie !

* La nouvelle loi Léonetti (bis) est une loi faite pour les soins palliatifs :

mon ajout : même pas, elle est surtout faite pour conserver le pouvoir de la médecine officielle allopathique, avec l’industrie pharmaceutique!, seul le médecin peut décider de notre vie !

Que signifie le mot palliatif ?

Dans les dictionnaires on peut lire : Dont l'efficacité n'est qu'apparente, mesure provisoire, expédient - soulage mais ne guérit pas - : Ce remède calme la douleur, mais ne supprime pas le mal, ce n’est qu’un palliatif.

Soins palliatifs (SP) destinés aux agonisants : soins qui ne visent que le confort du malade, en fin de vie.

3 RAISONS QUI DISSUADENT À DEMANDER LES SOINS PALLIATIFS

1) LA FINALITÉ ! : En entrant dans un service de soins palliatifs, vous n'en sortirez pas guéri ! Vous en sortirez les "deux pieds devant" dans une caisse en bois, direction l'inhumation ou la crémation !

Alors mourir pour mourir, autant mourir au moment que l'on a choisi plutôt que de rester cloué sur un lit dans l'abrutissement des drogues et disons-le crument "à se faire pipi et caca dessus" pendant une durée … indéterminée !

La MORT est un PASSAGE, autant qu'il se déroule dans la PAIX et la SERENITÉ

Laisser mourir lentement quelqu’un qui a pourtant demandé à PARTIR, vous appelez cela de la compassion ? Soin ou Malsoin ?

Mon ajout : j’appelle cela de la torture morale !

CHOISIR ou SUBIR ? … Voilà pourquoi en plus des soins palliatifs,

DOIVENT AUSSI ÊTRE LÉGALISÉS L'AIDE ACTIVE À MOURIR ET LE SUICIDE ASSISTÉ

comme en Belgique, Hollande, Luxembourg et la Suisse (pour le suicide assisté)

POUR CEUX QUI EN ONT FAIT LA DEMANDE ÉCRITE SUR LEURS DIRECTIVES ANTICIPÉES.

2) le coté BUSINESS de la FIN de VIE (et pas spécialement les SP) que l'on n'évoque jamais par pure hypocrisie préférant mettre en avant l'aspect humaniste : Pas question de faire mourir mais laisser mourir "doucement", serment d'Hippocrate (qui a toujours beaucoup été modifié, et remplacé par le code de déontologie) et tout et tout ! Ben OUI il faut le dire,

c'est dans les derniers jours ou semaines de vie que les laboratoires font leur maximum de "beurre" (médicaments, analyses, chimios etc.)

Ne soyons pas naïfs nous avons à faire à une industrie de la santé toute puissante qui exerce un lobbying intensif auprès des médecins et des pouvoirs publics en France comme à la Communauté Européenne à Bruxelles (754 députés européens et … plus de 4000 lobbyistes - source Le Monde !)

* Les EHPAD sont aussi des fervents supporters des soins palliatifs et pour cause ! SAVEZ-VOUS QUE CETTE ACTIVITÉ GÉNÈRE PLUS DE BÉNÉFICES QUE L'IMMOBILIER ?

Qu'un footballeur très célèbre et milliardaire a placé une partie de ses "économies" dans les maisons de retraite haut de gamme (Prix : 5 à 6000 euros par mois) ?

Business is business et tant pis si vous souffrez : Un bon client est un client vivant !

3) Pour avoir discuté en aparté avec des praticiens, certains nous ont confié qu'EUX sauraient ce qu'il faut faire et qu'ils avaient ce qu'il fallait pour ça !

Leur répliquant : Que ferez-vous en cas d'affection très invalidante (genre AVC sévère, Alzheimer avancé etc.), vous ne pourrez pas vous en servir ? Réponse : Dans ce cas, des amis (des collègues ?) feront le nécessaire !…………..COCASSE NON ?

On peut mesurer non pas le fossé mais plutôt l'océan qui sépare les convictions (philosophies vs religions fortement ancrées jusqu’à l’absurde)

des militants pour l’aide active à mourir à celle des inconditionnels des soins palliatifs !

Et ce depuis des millénaires :

il y a toujours eu les partisans de la mort volontaire et ceux qui l’interdisaient à cause de leurs croyances après la mort !

LES LOIS SONT FAITES POUR CONVENIR À LA MAJORITÉ DE LA POPULATION (SOIT 50 % PLUS UNE VOIX)

ET JAMAIS POUR ÊTRE VOTÉES DANS UN CONSENSUS ABSURDE  ET IRRÉALISABLE !

 

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article