Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

mort douce à Lavaur: une anesthésiste accusée d'euthanasie...

https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/12/21/une-anesthesiste-du-tarn-soupconnee-d-euthanasie-mise-en-examen-pour-meurtre_5401179_3224.html

citations :

Le maire de Lavaur et président du conseil de surveillance de l’hôpital, Bernard Carayon, s’est déclaré « stupéfait car l’anesthésiste est une femme de qualité, connue depuis longtemps dans l’établissement pour son expérience, sa technicité et je dirais même son humanité ».

Une médecin anesthésiste, soupçonnée d’avoir euthanasié une patiente octogénaire à l’hôpital de Lavaur, dans le Tarn, a été mise en examen, vendredi 21 décembre, pour « meurtre ».

Elle a été placée sous contrôle judiciaire, a affirmé à l’Agence France-Presse (AFP) le parquet de Toulouse, chargé de l’affaire.

L’infirmière qui a injecté la dose mortelle, sous l’autorité de l’anesthésiste, a été « placée sous le statut de témoin assisté » et n’a donc pas été mise en examen, a précisé le parquet.

L’anesthésiste de 68 ans aurait reconnu avoir volontairement fait administrer une dose létale de curare à cette octogénaire, qui avait été admise en urgence à l’hôpital, selon une source proche de l’enquête citée par l’AFP.

https://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/cours/cours-pharmacologie-curares.html

ce curare relaxant peut effectivement être dangereux…

mais en même temps il permet d’atténuer les convulsions de l’agonie

ce pourquoi le Dr Tramois et le Dr Bonnemaison l’avaient utilisé.

Après avoir condamné la morphine pendant des années, on condamne maintenant l’utilisation d’un produit , le curare, qui évite les inconvénients de l’agonie,

en relaxant touts les muscles, mais malheureusement

pour les tenants de la loi, fait mourir trop vite

(selon la dose et l’état de santé du malade, ne l’oublions pas… le dosage n’est pas forcément si facile à faire… où est la limite pour une euthanasie ? Personne ne le sait… ) , car :

qu’est-ce que demandent « les soins palliatifs » ?

les associations de bénévoles de S.P. sont toutes très catholiques et opposées à la mort volontaire, par principe religieux et aussi par intérêt financier (çà rapporte!).

pour les professionnels, c’est un peu différent, mais ils sont coincés par une loi totalement injuste !

La mort lente et tant pis si le mourant souffre le martyre dans un corps convulsé, on prétend qu’il est endormi – en cas de sédation profonde- et qu’il ne sent rien…

Je ne le sais pas mais j’en doute :

j’ai vu mon père (99 ans, dernier AVC) se tordre sous l’effet de l’agonie entretenue avec oxygène et hydratation pendant une semaine et

c’était absolument horrible pour sa femme (95 ans à l’époque) et son fils,

pour moi aussi mais habituée à la fréquentation des mourants, et à détailler la loi inique actuelle dite Leonetti et variantes, qui ne respecte pas le malade, par militantisme,

j’étais plus en colère d’abord contre les médecins qui poussent à faire durer l’agonie d’un corps (cerveau déjà mort) pour obéir à une interdiction stupide de «aider à mourir tranquillement et sereinement ».

J’aurais aimé qu’il ait affaire à un médecin comme ceux là qui osent enfreindre la loi pour le confort du mourant … et de ses proches…

Encore une affaire comme celle de Périgueux ?

(Dr Tramois et son infirmière Chantal Chanel , 2003 déjà!!!)

https://www.lemonde.fr/societe/article/2007/03/16/euthanasie-verdict-clement-au-proces-de-perigueux_883949_3224.html

il est curieux qu'en France l'intention de "tuer" soit plus grave que l'acte de tuer:

on condamne le médecin qui a décidé de la dose médicamenteuse, mais pas l'infirmière qui a fait la piqure, considérée donc comme irresponsable? vraiment stupide! car l'infirmière savait très bien ce qu'elle faisait et elle n'était pas obligée d'obéir au médecin, cela a bien été expliqué à Périgueux...

ou de Biarritz (Dr Bonnemaison) 2011, acquitté en 2014 de l’accusation de « meurtre » mais interdit d’exercer… a priori par l’Ordre des médecins de France, avec l’évêché local… alors qu’il était soutenu par l’Ordre local… et par les familles…

https://www.lemonde.fr/societe/article/2014/06/25/euthanasie-le-docteur-bonnemaison-acquitte_4445018_3224.html

 

 

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article