Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

rencontre avec olivier falorni pour une nouvelle loi de fin de vie

https://www.mortchoisie.org/%C3%A0-la-une/

 

RENCONTRE AVEC OLIVIER FALORNI :

pour des fins de vie respectant la volonté de chaque citoyen, y compris dans le cas de demande d’aide à mourir

   

 

https://soundcloud.com/user-851871511/falorni-27-novembre-2018/s-OcZXU

Olivier Falorni, député de la Charente-Maritime, nous a reçus le 27 novembre dernier.
Nous lui avons présenté l’historique de l’association, de ses actions et de ses valeurs.

Il nous a informés qu’il appartenait désormais à un nouveau groupe parlementaire :

'Liberté et territoires'.

Chaque groupe dispose d’une « niche » pour présenter ses propositions de loi.

Il espère donc qu’il pourra prochainement proposer la sienne, bien que la date n’en soit pas encore connue.
Il est peu optimiste sur la possibilité de voir le gouvernement présenter un projet de loi, étant donné l’opposition de la Ministre de la Santé et le contexte politique général.
Il pense que la sédation pose autant de problèmes qu’elle n'en résout.

Bernard Senet, médecin généraliste chargé des questions médicales au CHOIX, qui était présent à cette réunion, a signalé le cas d’une patiente d’une cinquantaine d’années qui, malgré l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation, à mis 6 semaines à mourir.

Olivier Falorni constate cependant que certaines personnes évoluent dans leur positionnement, et notamment, Emmanuel Hirsch et , semble-t-il également, jean Claude Ameisen.
Il approuve notre projet de campagne, dont les modalités sont encore à définir, pour montrer les situations de détresse provoquées par l’absence de loi.

Nous lui avons dit être disponibles pour participer à toute action qu'il menerait pour promouvoir cette nouvelle loi.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article