Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

fin du traitement par rayons: ouf! je ne recommencerai jamais! une horreur!

Vendredi 22 février : OUF, C’EST TERMINÉ…. Au prix de quelques brûlures, de douleurs internes, qui vont perdurer encore plusieurs jours…

Enfin, l’autre radiothérapeute m’a ordonné l’infirmière pour les pansements utiles à mes plaies : sous le bras et dans le dos, où je ne peux pas mettre moi même la pommade requise ! Donc j’ai l’infirmière pour 10 jours depuis samedi dernier… ensuite, je pourrai sans doute me pommader toute seule…

J’ai l’ordonnance pour les oestrogènes à prendre désormais : un cachet par jour, toujours à la même heure. On verra si je les supporte. Au moins je reste chez moi !

Consultation dans un mois et demi et analyse de sang pour voir les effets je suppose ?

CONCLUSION : le traitement par rayons est très pénible, douleurs les quinze derniers jours et plaies, brûlures qui se soignent.

Mais le pire est pour moi l’obligation de supporter 2h de taxi tous les jours (sauf WE et maintenance de l’appareil), ce qui me bouffe la vie, mon temps, et m’abîme la colonne vertébrale, pas trop en forme. Je ne sais pas comment ceux qui ont 3/4h de trajet chaque jour font pour supporter çà…

L’ambulatoire réduit les frais ? Je n’en suis pas sûre, au prix des taxis, sûrement pas.

L’ambulatoire arrange les patients ? Sûrement pas ceux qui habitent loin de l’hôpital qui les soigne… car ils souffrent plus encore du trajet que du traitement proprement dit…

Pourquoi ne pas prévoir un lieu d’accueil pour tous ceux qui habitent loin de l’hôpital ?

Où ils pourraient se reposer, se faire à manger, dormir, et rester sur place, en « vacances » en quelque sorte, libres de leurs sorties selon leur forme.

Pas l’hôpital même mais un lieu de vie, de convalescence, de repos.

INDISPENSABLE POUR LES RURAUX éloignés de tout.

A DÉFAUT LE REMBOURSEMENT DE SÉJOUR SUR PLACE EN PENSION PAS CHÈRE AU LIEU DE PAYER LES TAXIS permettraient un confort de vie pour les malheureux qui souffrent déjà d’avoir une maladie et en plus du traitement agressif.

 

Décidément, le système de santé est à revoir, en particulier pour les zones rurales où il faut entre 1h et 2h pour se rendre à l'hôpital...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alice Braitberg 23/02/2019 19:50

Je suis de tout coeur avec vous. J'ai eu la "chance" de ne pas nécessiter de traitement autre que la mastectomie puis deux ans plus tard la reconstruction autologue à la suite de laquelle j'ai fait une hémorragie interne, une sensation très agréable mais on m'a réanimée, réopérée et je suis restée à Curie 20 jours au lieu d'une semaine ! Je n'ai pas eu vôtre pb de transport habitant Paris et je compatis. Avez-vous essayé une ceinture lombaire et/ou des petits coussins (des peluches) pour vous caler confortablement ? Bon courage, Jacqueline ! Alice

jacqueline.salenson 24/02/2019 09:20

pour mon dos: ostéopathie, kinési, et bientôt cure thermale
je suis anti médicaments
je vais avoir déjà une pilule par jour à prendre théoriquement pendant 5 ans... anti oestrogènes! çà suffit bien!