Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

mandat de protection future et directives anticipées

https://larochesuryon.maville.com/actu/actudet_-point-de-vue.-les-vieux-mal-aimes-de-notre-societe-_54135-3649936_actu.Htm

il n'y a pas à "préférer" le mandat de protection future aux directives anticipées!

les deux sont différents et se complètent sans s'exclure!
le mandat de protection concerne les biens d'abord et

question santé indique la personne de confiance nommée : soit le tuteur des biens soit quelqu'un d'autre.
les directives anticipées concernent les consignes à donner aux soignants lorsqu'on arrive au bout de son chemin de vie:

philosophie de vie, mode de vie, soins acceptés ou refusés, lieu de décès, demande ou refus de sédation terminale ou d'euthanasie (si elle est encore interdite, il est important de noter ses convictions pour le jour où elle sera autorisée)

les directives écrites sont le document qui va aider la personne de confiance nommée (dessus et/ou sur le mandat de protection lorsqu'il y en a un) à les faire respecter.

dans nos EHPAD, c'est un soignant pour 12/13 personnes qui sont le cas actuellement, 1 pour 4 serait extraordinaire et suffisant

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article