Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

suite de mes aventures médicales... rayons et lumbago!

Vendredi 25 janvier :

Suite à ma demande d’hébergement sur place le temps du traitement (jusqu’au 22 février) :

du côté de la MGEN qui gère ma sécurité sociale, rien de possible sauf un éventuel dédommagement (soumis à la décision du médecin conseil MGEN ) de 25€ par jour si je vais à l’hôtel : bien insuffisant !

Donc j’ai demandé au radiothérapeute de me loger à l’hôpital de Guéret : ouf, accepté !

Je vais donc désormais aller faire le traitement le lundi matin, être hébergé à l’hôpital jusqu’au vendredi fin des soins, cela jusqu’à la fin de mon traitement : encore 4 semaines. Sorties possibles bien sûr en dehors du traitement.

Malgré les campagnes répétées pour une médecine ambulatoire (on ne dort plus à l’hôpital sauf nécessité médicale) , j’ai donc obtenu d’y être hébergé bien que mon traitement ne dure que 1/4 heure chaque jour.

Peut-être dû à la commisération de me voir arriver péniblement avec ma canne : j’ai un lumbago depuis une semaine qui m’a bloqué 4 jours (le temps de voir mon ostéopathe) et qui me fait toujours souffrir même si j’ai pu reprendre la position verticale.

C’est mon 3ème lumbago depuis le mois de mai, toujours lié à un excédent de trajet en voiture !

Peut-être dû au fait que si je n’étais pas hébergé, j’arrêtais le traitement :

j’ai dû arrêter le lendemain du travail de l’ostéopathe, trop fatiguée pour me déplacer, et ils n’aiment pas qu’on interrompe le traitement en dehors de leurs obligations (WE, jours fériés, et maintenance de l’appareil) !

Tant pis pour ma santé autre que ce cancer qu’ils espèrent ne pas voir récidiver grâce aux rayons… ce dont je doute (le bienfait des rayons ???, une récidive éventuelle : je m’en fous, on verra bien) et qui ne me gêne pas du tout, pas plus que pour le moment le traitement par rayons (en dehors du fait d’être obligée de ne pas bouger pendant 1/4 heure sur une planche métallique et de me geler (évidemment, j’ai le buste nu) parce que la machine ne supporte que 19 degrés.

Transport :

J’ai eu droit à deux autres chauffeuses agréables cette semaine, et aussi au chauffeur « muet », un peu moins muet devant mon lumbago : lui a subi 1 an sur une chaise roulante, une opération du do de 11h et reste incliné dans sa marche, comme moi en ce moment, il m’a dit souffrir en permanence du dos, mais il n’y a rien à faire médicalement, il préfère éviter les drogues et serrer les dents… content de pouvoir travailler et vivre presque normalement.

J’ai obtenu aussi le choix de la route certes un peu plus longue en km mais beaucoup plus droite et moins mauvaise, temps sensiblement le même : 1h aller.

 

Jeudi 31 janvier

Avec le repos à l’hôpital depuis lundi, mon lumbago passe.

Mais bien que j’ai seulement un traitement le matin, je ne peux pas sortir l’après midi sans autorisation signée du médecin : impossible d’aller marcher dehors ne serait-ce que 1h.

J’ai demandé de sortir lundi après midi : mon portable m’a lâché juste dimanche soir, je veux voir un réparateur. J’ai dû attendre mardi (médecin pas disponible lundi) pour aller jusque chez Leclerc (2h de marche -je ne marche pas vite - mais cela m’a fait du bien) : finalement c’est mon chargeur qui est mort. J’en ai profité pour reprendre de la lecture.

A part çà, tous les soignants sont masqués : il y a quelques cas de grippe à l’hôpital… comme si ces masques en papier servaient à quelque chose contre les virus : sûrement utiles au moment des soins des grippés, la recommandation habituelle de se laver les mains est sûrement la meilleure protection, je n’ai jamais vu la grippe sauter à la figure de qui que ce soit ! On demande aux visiteurs de mettre un masque… On se plaint des femmes voilées en France mais là ce sont nos soignants qui se cachent ! On ne voit plus que les yeux !

Et parfois c’est dur de comprendre ce qui se dit derrière le masque qui déforme la voix…

Encore UN PROTOCOLE STUPIDE ET EXAGÉRÉ : DES DÉPENSES INCONSIDÉRÉES POUR L’HÔPITAL qui n’offre plus de boisson chaude à 16h : je dois aller au bar de l’hôpital si je veux un thé ou un café ! À mes frais bien entendu.

Beaucoup de personnes se contentent du masque sous le menton, étant de mon avis : le masque devrait être réservé lors des soins des malades, pas pour tout le monde dans les couloirs !

Je ne m’aviserai pas de porter plainte contre l’hôpital si j’attrapais la grippe : je peux l’attraper ici et même ailleurs, comme tout le monde !

LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION EST ARRIVÉ À UN STADE TOTALEMENT RIDICULE MAIS TRÈS COÛTEUX !

Le radiothérapeute est sympathique, sens de l’humour, çà change agréablement.

Mais il est lui aussi coincé par les protocoles :

Je sors demain après le soin, donc je ne pourrai pas revenir à l’hôpital lundi : J’ai le droit au WE, mais pas à partir du vendredi après le traitement ! Ce n’est plus une permission de WE mais une « sortie ». Donc je ne pourrai pas être reprise à l’hôpital si mon dos m’empêche de venir !

Mais la semaine prochaine, pas de traitement le mercredi cause maintenance machine, donc

rayons lundi et mardi, repos mercredi, rayons jeudi et vendredi. Je pense que mon dos va supporter le trajet. La semaine suivante on verra bien.

Il a prévu un RDV pour un IREM pour mon dos, je reviendrai pour çà car pour le moment, on ne sait pas quand je pourrai avoir l’IREM…

Je vais demander de la kiné pour mon dos en attendant de pouvoir faire une cure : j’ai vu qu’à Aix les Bains, on peut allier cure pour la lombalgie et cure pour le bras après opération du sein et ganglions.

Mais il faut ordonnance, puis acceptation de la MGEN, ensuite de la place en cure et trouver un lieu d’hébergement par ruineux… à suivre…

J’ai rdv ce vendredi avec mon médecin généraliste et je revois mon ostéopathe mardi prochaine, à part la demande d’IRM rien n’a été fait pour mon lumbago à l’hôpital : sans doute les services sont-ils trop disjoints, donc je dois sortir pour pouvoir avoir mes ordonnances et entreprendre les démarches pour kiné et cure thermale…

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article