Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

un infirmier de soins palliatifs humain : oui, çà existe!

https://fr.aleteia.org/2019/02/26/avec-son-compte-instagram-cet-infirmier-change-le-regard-sur-les-soins-palliatifs/

dommage que ce soit un site catholique qui reprenne çà…

des catholiques toujours opposés à toute idée de mort volontaire, y compris en fin de vie.

Mais cet infirmier semble heureusement humain.  Tant mieux. Sympa d’utiliser internet pour parler de son travail avec amour

mais tous les soignants devraient penser ainsi et aider ceux qui ont peur de ne plus avoir peur de la mort… difficile pour ceux qui n’admettent pas la mort eux mêmes…

extraits et commentaires

« Dans fin de vie, il n’y a pas que le mot “fin”, il y a le mot “VIE” »

Evidemment, tant qu’on n’est pas mort, on est en vie.

  • De quelle vie s’agit-il ? *

  • D’une vie où on peut encore communiquer, ou pas ?

  • D’une vie où on peut encore bouger, ou pas ?

  • D’une vie dans laquelle la souffrance morale ou physique, les deux souvent, est présente constamment ou pas ?

  • D’une vie qu’on souhaite prolonger ou pas ?

Ils (les patients) sont aussi rassurés de voir qu’il y a des soignants qui travaillent avec envie et humanité.

Ce qui veut dire malheureusement que ce n’est pas le cas de tous les soignants, fin de vie ou pas d’ailleurs.

Les patients savent que le corps médical n’a plus les moyens de les guérir , c’est très anxiogène…

Pourquoi ? cela ne devrait pas être : On devrait tous savoir que la médecin n’est pas de la magie, et que la mort reste l’élément directeur de toute vie., et qu’évidemment on est loin de savoir guérir tous les malades.

on a à cœur de leur offrir un maximum de confort le temps qu’il leur reste à vivre. Evident.

De quel confort s’agit-il ? Moral ou physique ? les deux?   Il leur fait parler de leur vie, il dessine avec humour, il leur propose la musique qu’ils aiment… donc un bon accompagnement moral pour ceux qui le souhaitent. Il ne parle pas des médications qu'il leur donne, sous ordre du médecin responsable.

N’OUBLIONS PAS QUE

« LES SOINS PALLIATIFS » DONT ON PARLE SONT CEUX QUI SONT DONNÉS

DANS LE CADRE D’UNE HOSPITALISATION (INTERNE OU À DOMICILE)

et donc D’UN SERVICE DE SOINS SPÉCIALISÉS DANS L’ATTENTE DE LA MORT À VENIR.

Services aptes à accueillir moins de 20 % de ceux qui pourraient en bénéficier, faute de place et d’argent

Services où on pratique abondamment L’ACHARNEMENT PALLIATIF en prolongeant les vies avec hydratation, alimentation, respiration et autres … soutenue ou donnée artificiellement par des appareillages divers.

LA LOI DEVRAIT PERMETTRE DE DÉVELOPPER BEAUCOUP PLUS CES SOINS HORS CADRE HOSPITALIER, CHEZ SOI OU EN INSTITUTION, AVEC SEULEMENT LE MÉDECIN TRAITANT HABITUEL.

AUCUNE BONNE RAISON D’ÊTRE HOSPITALISÉ POUR MOURIR.

« la distance professionnelle ». Je n’aime pas trop ce mot.

Cela part du principe qu’il faut nécessairement mettre de la distance pour rester professionnel alors, qu’au contraire, c’est un métier dans lequel il faut s’investir.

Très bien. Mais, trop de soignants gardent leur distance comme on leur a appris et en deviennent inhumains.

Je ne suis pas du genre à m’embarrasser de protocoles pour les relations humaines.

OUF moi qui déteste l’idée même de protocole : qui veut aligner tout le monde sur une moyenne statistique qui n’a aucun sens individuellement !

 

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article