Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

CHOISIR SA VIE JUSQU A LA FIN/ LE DROIT DE MOURIR SELON SON CHOIX

Attention au vocabulaire, utilisons les mots justes

On n'a pas le choix de mourir, tout le monde meurt !!! la question n'est pas celle là,

LA QUESTION EST :

dans quelles conditions terminera-t-on sa vie?

  • selon notre choix ou

  • selon une décision médicale d'un médecin qui ne nous connaît pas?

Comme c’est très souvent le cas (urgences, hôpital débordé, etc.)...

À L’HEURE ACTUELLE LA LOI NE PERMET PAS À CEUX QUI VEULENT CESSER DE VIVRE DE LE FAIRE AVEC UNE ASSISTANCE MÉDICALE POUR LE FAIRE DANS DE BONNES CONDITIONS,

ET DE NE PLUS SUPPORTER LES SOUFFRANCES INCURABLES DÉJÀ INSTALLÉES.

                                   BIEN SÛR ; LE SUICIDE EST PERMIS ou plutôt toléré, bien obligé…

MAIS DÉBROUILLEZ TOUT SEUL !!!

les autorités ne doivent pas le savoir… ne veulent pas le savoir…

serait-on encore sous l’emprise de l’Église catholique dans notre République ??? il semble que oui :

les médicaments adéquats vous sont interdits…

un accompagnement humain doit être caché à cause de la

"loi de non assistance à personne en danger"

qui confond celui qui fuit devant un accident sans porter secours

avec celui ou celle qui accompagne un mourant jusqu’au bout de sa vie, même si la mort est volontaire.

TOUT FRANÇAIS ADULTE DEVRAIT AVOIR ÉCRIT SES CHOIX DE VIE, JUSQU'À SA MORT.

ÉCRIVEZ VOS DIRECTIVES ANTICIPÉES POUR EXPLIQUER

  • votre mode de vie,

  • vos croyances,

  • ce à quoi vous tenez essentiellement

  • ce sans quoi vous ne voulez pas des prolongations de la médecine,

  • si vous souhaitez seulement ne pas souffrir (sédation ) ou si vous souhaitez plus : décider de mourir dès lors que la souffrance est trop grande et incurable, et demander une aide médicale pour mourir sans souffrir

Mon corps m’appartient, et à moi seul.e.

LA LOI DEVRAIT PERMETTRE AUX MÉDECINS

                                     DE NOUS AIDER A RÉALISER NOTRE CHOIX DE VIE , QUEL QU’IL SOIT,

                                                                      À TOUT MOMENT DE NOTRE VIE

(car nul ne sait quand commence la fin de la vie, on sait seulement après quand elle s’est terminée)

  • prolongation de vie,

  • arrêt de vie par sédation continue lente ou euthanasie rapide,

  • cessation de traitements ou non.

LA LOI DOIT CHANGER POUR

  • REDONNER AUX CITOYENS LA MAÎTRISE DE LEUR VIE

  • RETIRER À LA MÉDECINE PUBLIQUE CE POUVOIR QU’ELLE A PRIS INDÛMENT SUR NOS VIES.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article