Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

vérité et mensonge? non deux points de vue différents entre agnès buzin et les médecins belges (pourtant plus de 15 ans d'expérience au Benelux, 0 année d'expérience en france)

https://www.facebook.com/claudette.pierret

confrontation sur Europe1 entre Agnès Buzin et un médecin belge

les deux ont raison de leur point de vue – différent -…

en France Agnès Buzin défend le fait que

la loi serait correcte - si elle était appliquée - pour 98% des français...

TANT PIS POUR LES AUTRES 2 % !!!

et pourquoi la loi est-elle si mal appliquée???.............. 

NON , il n'y a pas que les cancéreux qui meurent, on meurt de plein d'autre chose, on souffre de maladies incurables, et on meurt tout simplement de l'âge...

Par contre, les soins palliatifs n'existent guère que pour les cancéreux... dommage pour les autres...

Elle pense qu’il faut encore du temps pour que les médecins s’approprient cette loi et l’appliquent correctement, qu’il faut encore vérifier, on se demande bien quoi…  :

                     prudence que nous trouvons excessive, la loi Leonetti a déjà 14 ans…

il faudra combien d’années pour que nos médecins l’appliquent humainement ???

Et je croyais qu’en République, les lois étaient faites pour 100 % des français ???

le fait d’autoriser l’aide à mourir dans certains cas ne fera pas augmenter les demandes,

on le voit au Benelux (plus de 15 ans de recul) où les demandes ne dépassent guère 2 % des « mourants », malgré l’élargissement des cas autorisés, demandes dont beaucoup s’arrêtent d’ailleurs avant l’acte (1 sur 4 environ)

ON SAIT QUE AGNÈS BUZIN DÉFEND L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

pourtant « pourrie »,

qui ruine notre sécurité sociale avec des médecins complices, éduqués par cette industrie :

  • trop de médicaments,

  • trop d’opérations inutiles voire dangereuses (de plus ne plus de français sortent de l’hôpital plus malades qu’ils n’y sont entrés : maladies nosocomiales…, infections diverses et durables… )

  • trop d’acharnement à prolonger des vies qui n’en sont plus, humainement (morts vivants, ou « légumes «  ou « plantes vertes »… )

TANT PIS POUR LES AUTRES !!!

pas d'égalité ni de liberté pour ceux qui rejettent l'opprobre placé par l'église sur la mort volontaire!!!

  • tant pis pour ceux qui critiquent un système de santé devenu absurde et trop coûteux, qui privilégie les riches et la médecine privée,

  • tant pis pour ceux qui critiquent la formation de nos médecins devenus des technocrates de la santé et qui ont perdu toute humanité (sauf évidemment quelques uns) , qui seront très facilement remplacés par des robots , d’ailleurs on y vient avec la médecine par internet…

(analyses, radios diverses, et ensuite ils appliquent le « protocole » , la technique recommandée en haut lieu, le même pour tous, aucune différenciation selon l’âge ou le sexe, l’entourage ou le mode de vie, ils soignent des organes et non pas des personnes humaines… je l’ai vécu et je le vis tous les jours)

MME BUZIN REFUSE UNE LOI POUR 100 % DES FRANÇAIS :

LA LIBERTÉ DE CHOIX dans le système de santé , dans la vie comme dans la mort

et d’abord

LE RESPECT DES MÉDECINS ENVERS LEUR POINT DE VUE  DE « PATIENT » (signifie : personne qui souffre)

Quand on est malade, peu importe ce que pensent les autres, C’EST DE SOI QU’IL S’AGIT

et si on souffre trop et qu’on envisage d’y mettre un terme,

beaucoup préfèrent que ce soit avec leurs proches et avec leur médecin :

Peu de gens préfèrent mourir seuls, non accompagnés, et encore moins infliger à leurs proches une mort violente, et souvent, ils ne savent pas comment faire pour mourir en s’endormant.

mais le médecin n’a pas le droit de les aider… alors que fait-il ?

- Il vous envoie promener, il n’est pas d’accord et il se sait tous les droits ou bien il a peur d’un procès par la suite…

ou bien

- Il agit en cachette et vous aussi, puisque si vos proches vous accompagnent dans votre mort volontaire, ils peuvent être accusés de non assistance à personne en danger (autre loi à changer)

Les belges

chez qui pas plus de 2% de mourants réclament une mort aidée (pas de contradiction)

sont ennuyés de recevoir autant de français

(2 % de malades souffrants de manière incurable , ce n’est pas « rien » :

sur une France d’environ 70 millions d’habitants, çà fait du monde!)

dont ils disent bien que

TOUS NE VONT PAS AU BOUT DE LEUR DÉMARCHE DE MORT VOLONTAIRE:

ILS VEULENT D'ABORD ÊTRE RASSURÉS PAR LE FAIT QUE CELA SERA POSSIBLE SI NÉCESSAIRE :

LES SUISSES DISENT AUSSI QUE POUR 4 PERSONNES QUI DEMANDENT L’AIDE DE LA SUISSE POUR UN SUICIDE ASSISTÉ,

DÈS QUE LE FEU VERTE EST DONNÉ, SEUL 1 SUR 4 VA AU BOUT DE SA DÉMARCHE.

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article