Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

loi de santé et fin de vie: respectons la loi et améliorons là pour que enfin tous soient respectés dans leurs choix de santé, de vie et de mort par les médecins

Je milite depuis des années pour que la loi de santé respecte enfin les volontés de chaque citoyen quant à ses choix de vie et de mort. Bien sûr, il faut qu’elles aient été exprimées…

D’autre part je considère que faire ou laisser souffrir les gens en train de mourir est inhumain.

Je connais personnellement le dr Senet, médecin généraliste, maintenant retraité,

toujours à l'écoute de ceux qui souffrent, longtemps médecin en soins palliatifs et en EHPAD,

Cela ne l'empêche pas de trouver normal d'aider ceux qui le lui ont demandé pour une fin de vie douce et rapide selon leurs vœux, ce qu’on appelle la mort délivrance (des souffrances subies morales ou physiques et incurables

Comme 2000 médecins et infirmiers qui ont signé le manifeste lancé par le Dr Denis Labayle en 2006 pour défendre le dr Laurence Tramois et l'infirmière Chantal Chanel accusées de meurtre pour avoir favoriser la fin de l'agonie d'une patiente mourant, aucun d'entre eux n'a jamais été inquiété par une Justice manifestement injuste...

Le manifeste disait : oui nous avons aidé des patients à mourir selon leur vœu, contre la loi,

en toute humanité, ce qu’on appelle euthanasie clandestine.

Dans "pitié pour les hommes", paru en 2009, déjà 10 ans !!! Denis Labayle écrit:

En 1999, Béatrice Piccini, infirmière, publie "Euthanasie, l'hôpital en question", où elle révèle son expérience active et la lâcheté du silence. Sans suite...

En 2000, dans le livre: "mourir dans la dignité, quand un médecin dit oui"de Catherine Leguay, le Dr Senet reconnait avoir aidé des personnes à mourir selon leur choix. Sans suite.

depuis des années les lobbies anti-euthanasie travaillent à empêcher toute commisération pour ceux qui souffrent dans leur fin de vie et demandent alors la mort délivrance qu'on leur refuse...

Le procès de 2007 de Laurence Tramois et Chantal Chanel s'est bien terminé: acquittement pour l'infirmière (active) et condamnation de principe pour le médecin qui a revendiqué sa responsabilité mais a toujours le droit d'exercer la médecine...

La loi Leonetti? elle ne répond pas à toutes les attentes, l'unanimité n'est pas de bon augure, elle confirme le flou et la mollesse du texte, un manque de conviction et de courage...

Sa variante avec M Clayes de 2009 n’apporte guère de mieux, toujours votée à l’unanimité ou presque pour un sujet qui ne peut pas faire l’unanimité, pas de consensus possible, seule une majorité peut se dégager.

la plupart des lois sont votées à la simple majorité, pourquoi pas celle là ???

Décider de sa vie et sa mort relève d’une philosophie personnelle plus proche du stoïcisme que des religions monothéistes qui interdisent la mort volontaire (sauf martyres, et guerres bénies par des religieux).

La République a depuis longtemps admis la légitimité de la mort volontaire, quelle que soit ses motifs.

Depuis toujours les églises s’y opposent et veulent imposer leurs croyances aux autres, contraire aux idées laïques.

LES LOIS DE LA RÉPUBLIQUE DOIVENT-ELLES SE SOUMETTRE AUX DOGMES RELIGIEUX ? NON

Or pour le moment, c’est encore ce qu’elles font sur le sujet de la mort volontaire aidée… en l’interdisant, en dépit d’une demande réitérée des clients de la Médecine officielle.

Or nul ne demande une loi qui ne respecterait pas les volontés de chaque citoyen.ne…

Si l’autorisation d’aider à mourir était acquise, il est bien évident que ce serait seulement pour ceux qui le réclament. Ceux qui n’en veulent pas seront respectés.

NOUS DEMANDONS UNE LOI QUI RESPECTE LES DIRECTIVES et la philosophie de vie de chaque citoyen.

De nombreux français qui ont renoncé aux églises ont maintenant pris la religion de la Science toute puissante – en réalité non pas science exacte car « science humaine » sujette à caution, mais une science de techniques - et croient que la Médecine va éradiquer la mort, ce qui est à la fois absurde et impossible, la loi de la nature est que tout être vivant, plante, animal, humain, meurt, on ne peut pas la changer.

TROP NOMBREUX SONT CEUX QUI VOUENT UNE ADORATION À LA TECHNIQUE , acceptent tout de notre Médecine officielle pourtant soumise à une industrie pharmaceutique plus soucieuse de profits que du bien -être des citoyens… qui interdit toute autre forme de soins. Bien sûr,

QUELLE MANNE FINANCIÈRE POUR CERTAINS, AU DÉTRIMENT DE LA COLLECTIVITÉ qui paye des fortunes, via la sécurité sociale, sans émoi apparent pour des survies très déraisonnables induites par des techniques de survie destinées en réalité à des soins passagers en attendant la guérison au moins partielle du malade.

Ces techniques de survie, qui n’est pas « la vie », sont désormais interdites d’usage pour des traitements déraisonnables.

LORSQUE LES PARENTS LAMBERT ET LEURS SOUTIENS DISENT QUE LEUR FILS EST HANDICAPÉ, C’EST FAUX.

Les personnes handicapées ont encore certaines capacités, même restreintes,

lui n’en a plus aucune depuis plus de 10 ans.

Ceux qui sont comme lui sont tous dans des traitements déraisonnables qui devraient être arrêtés, si on voulait appliquer la loi…

POURQUOI LA LOI N’EST-ELLE PAS APPLIQUÉE POUR TOUS ?

Tous les médecins estiment raisonnablement qu’au bout de 1 an de coma profond, sans amélioration aucune, il n’y a aucun espoir de retour à une vie même de handicapé partiel.

POURQUOI CES PARENTS LAMBERT NE SONT-ILS PAS INQUIÉTÉS POUR ENTRAVE À LA JUSTICE, avec leurs procès à répétition ?

Avec les menaces qu’ils ont proféré à l’égard des médecins ?

On dépense des fortunes pour sécuriser la chambre de leur fils qu’ils veulent enlever… : policiers, caméras de surveillance, etc.

Je ne le comprends pas.

Aurait-on peur de leur secte catholique soutenue par le Pape ?

Où trouvent-ils l’argent nécessaire à tous ces procès ? Sont-ils milliardaires ? Non, à ma connaissance… c’est leur secte qui paye ? Le Vatican ?

- Que la collectivité dépense des fortunes (car cela coûte très cher) pour entretenir une fausse vie sans espoir de retour à ne serait-ce qu’une communication possible, un mouvement possible, même difficiles, même sans guérison réelle, est UN SCANDALE.

- Que l’on sache que des médecins utilisent ces corps pour leurs recherches en s’en servant comme cobayes est un autre SCANDALE que tout le monde connaît et tait.

Au moins que ceux qui veulent que leurs proches soient entretenus dans cette vie artificielle le payent de leur poche et ne fassent pas payer les autres pour rien.

Mais c’est une atteinte à la Raison, base de toute république.

C’EST UNE ATTEINTE AUX LOIS RÉPUBLICAINES FONDÉES SUR LA RAISON.

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article