Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

perquisitions: mourir en douceur, interdit?

MOURIR EN DOUCEUR : SERAIT-CE INTERDIT ?

Suite aux perquisitions auprès de personnes âgées ayant acheté de quoi mourir en douceur le jour où elles le voudraient.

Nembutal interdit dans nos pharmacies françaises. Donc achat via internet.

On a confisqué le produit à certaines personnes, pas à toutes apparemment … bizarre ?

Le suicide devrait-il être obligatoirement affreux, par arme à feu, défenestration ou pendaison ? Une punition pour la famille comme au moyen âge ? Car celui ou celle qui meure le veut tellement que rien ne l’arrête.

LIBERTÉ EN RÉPUBLIQUE signifie aussi RÉGLEMENTATION, ET CONTRÔLE.

CE N’EST PAS LIBERTÉ TOTALE DE FAIRE N’IMPORTE QUOI.

La liberté s’arrête où commence celle des autres.

NOUS DEMANDONS LE DROIT DE MOURIR SELON NOTRE CHOIX

https://mortchoisie.org/

et de pouvoir au choix se faire aider par des médecins compréhensifs.

Notre association a démarré après la jonction des pétitions lancées par Natahalie Debernardi et Marie Godard : près de 500 000 signatures à ce jour…

NOUS VOULONS QUE LA LOI DE NON ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER SOIT MODIFIEE :

celui ou celle aide au suicide d’une personne qui souffre moralement ou physiquement de façon incurable pour avoir le produit idéal (à obtenir légalement avec la médecine si possible ) qui lui permettra une mort douce et rapide non traumatisante pour ses proches , ne puisse pas être inquiété : dans ce cas le danger n’est pas la mort mais la survie : la mort est la délivrance, le repos demandé instamment

NOUS VOULONS QUE LA LOI LEONETTI CLAYES (loi de santé pour les patients et la fin de vie) SOIT MODIFIEE ; d’abord

  • PAS DE DISTINCTION ENTRE LES DIFFÉRENTS PATIENTS EN FIN DE VIE OU NON : nul ne sait quand commence la fin de la vie, sauf l’intéressé.e.

  • LES SOINS DITS PALLIATIFS NE SONT PAS RÉSERVÉS À LA FIN DE LA VIE :

soins dits de confort, alors que la guérison est impossible : touchent particulièrement les maladies chroniques incurables mais avec lesquelles certains peuvent prendre encore plaisir à vivre. Donc

  • MÊME LOI POUR TOUS LES « PATIENTS » CLIENTS DU SYSTÈME MÉDICAL

que nous payons chaque jour via la sécurité sociale et nos assurances privées à but lucratif ou vraies mutuelles à but non lucratif.

  • LOI DU SYSTEME DE SANTE qui mette fin à la toute puissance médicale de décision, qui permette que :

  • SEUL LE PATIENT CONSCIENT ou VIA SES DIRECTIVES ANTICIPÉES

PUISSE DECIDER DES TRAITEMENTS ET SOINS A SUIVRE OU PAS , parmi ceux proposés : d’où l’importance à donner à

  • la PERSONNE DE CONFIANCE DÛMENT NOMMÉE et

  • aux DIRECTIVES ÉCRITES À RÉDIGER ABSOLUMENT pour tous ceux qui veulent être écoutés de la médecine officielle.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article