Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

Le droit de choisir sa fin de vie serait-il réprimé dans ce pays ?

Le droit de choisir sa fin de vie serait-il réprimé dans ce pays ?

dans le compte rendu de la réunion admd de Lyon à laquelle la libre pensée a participé (en pièce jointe) :

https://www.fnlp.fr/news/745/17/La-Libre-Pensee-denonce-la-repression-contre-les-partisans-de-l-Aide-active-a-Mourir.html?fbclid=IwAR0cBZLBDyEO4-Z6tgZTb6UDAAtnCrLQh_astGUEEUu9OZj6M8Ebm8_9Fxg

"la libre pensée" écrit :

« Les partisans de l’Aide à Mourir dans la Dignité sont victimes de la répression gouvernementale :

Une centaine de perquisitions, CHEZ DES ADHERENTS DE ULTIME LIBERTE conduites par 300 Officiers de Police judiciaire ont eu lieu le 15 octobre 2019. »

un certain nombre de ces adhérents adhèrent aussi à"admd" ou « le choix »,

deux associations qui ont refusé de les soutenir officiellement...

leur action : s’être procuré pour eux-mêmes le nembutal interdit en France.

« La Libre Pensée assure tous les militants de l’Aide active à mourir en général

et l’ADMD en particulier de son soutien indéfectible. »

Je regrette cette préférence ? pour une admd qui ne défend pas ses adhérents et dit des mensonges sur les produits confisqués : 

qui étaient bons et non pas trafiqués en l’occurrence

(ce qui évidemment est un risque général pour tout produit pharmaceutique ou drogue achetés sur internet)

pour ceux venant du labo américain qui les a dénoncés.

Certes ces personnes ont désobéi à l’interdiction faite par la loi française actuelle de ce produit pour usage humain (largement utilisé en usage vétérinaire: les animaux sont mieux traités que nous! ).

Mais n’est-ce pas parfois par DÉSOBÉISSANCE CIVILE qu’on obtient satisfaction ?

Pour que la loi change et permette justement le suicide assisté que certains réclament.

Et aussi le droit à l’euthanasie (aide médicalisée à la mort volontaire en « fin de vie ») pour ceux qui la réclament...  (pas pour les autres!)

REMARQUE : le planning familial a largement contribué au changement de législation en faisant de la désobéissance civile :

Le planning familial en son temps faisait venir clandestinement les contraceptifs d’Angleterre jusqu’à ce qu’il soit possible de les avoir en France…

Le planning familial aidait les femmes à aller avorter en Angleterre quand la France leur interdisait encore tout avortement.

Ultime Liberté est la seule association qui travaille sérieusement en vue de légaliser le suicide assisté en France, elle s'inspire du planning familial d'autrefois...

« admd » et « le choix » travaillent surtout pour la légalisation de l’euthanasie (mort douce et rapide accélérée et accompagnée par un médecin, évidemment sous conditions), et ne veulent visiblement pas "faire de vagues" : dommage à mon humble avis...

TRES INTERESSANT A RAPPELER:

« la Fédération nationale de la Libre Pensée (FNLP) rappelle que :

le suicide ne donne plus lieu à des poursuites pénales en France depuis 1791. »

« Robert Badinter avait d’ailleurs indiqué devant la commission parlementaire d’évaluation de la première loi dite Léonetti du 22 avril 2005 que: 

l’assistance au suicide d’un tiers ne saurait être elle-même poursuivie, dès lors qu’il ne s’agit que de complicité à l’exercice d’un acte licite »

« La FNLP apporte son concours et son entier soutien pour faire advenir une avancée trop longtemps retardée :

la légalisation de l’aide médicale à mourir, à la fois

sous la forme d’une intervention médicale, comme en Belgique,

et du recours au suicide assisté, comme en Suisse. »

Merci à eux de soutenir tous ceux qui oeuvrent pour que nos lois redonnent à chaque citoyen français le pouvoir sur sa propre vie : 

nous refusons le diktat de la médecine officielle alliée aux labos de pharmacie

qui veut nous obliger à vivre le plus longtemps possible quel  que soit notre état de santé...

NOUS VOULONS DECIDER DE NOTRE VIE JUSQU A LA FIN avec tous les choix possibles et pas seulement des prolongations médicalisées...

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article