Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

DR Raoult, maladies infectieuses dans le monde : dernier livre, extraits, suite et fin

Dr Raoult « Epidémies : vrais dangers et fausses alertes » mars 2020

P 113

TROUVER UNE SOLUTION SIMPLE AVEC UN MÉDICAMENT ANCIEN POUR UN PROBLÈME NOUVEAU

EST QUELQUE CHOSE QUI EST DIFFICILEMENT ENVISAGEABLE DANS NOS SOCIÉTÉS.

Nous pensons que chaque problème nouveau doit avoir une solution nouvelle sans avoir recours aux produits anciens :

Pour Zika, lAzithromycine - ancien et pas cher- est très efficace, on le donne sans problème aux enfants et aux femmes enceintes, mais impossible de publier ces résultats pour Didier Musso… Dès l’alerte étaient distribuées par millions des sommes pour trouver de nouveaux traitements …

Et si un chercheur publiait tout çà expliquant que c’était inutile, que ces millions ne serviraient à rien, qu’il suffisait d’employer un médicament générique,

CELA METTRAIT EN L’AIR DES DÉCISIONS POLITIQUES IMPORTANTES ET DES FINANCEMENTS MAJEURS et donc irait totalement à contre courant.

P 115

les maladies infectieuses en France et dans le monde :

les plus dangereux sont

  • escherichia coli - microbe

  • staphylocoques dorés - microbe

(Zoonoses issus des élevages de poulets et de porcs)

  • Klebsiella pneumoniae (bacille de Friedländer) – bactérie venue des pays du sud dont la fréquence et la résistance augmente

  • Clostridium difficile - microbe : 31 morts par an à Marseille, 2500 français par an déclarés, sans doute le double en réalité, au moins 30000 morts par an en Europe, de même aux USA , le seul en augmentation au niveau mondial. Pourtant elle ne fait pas partie des maladies émergentes qui font le buzz ! Pour la guérir (90 % de réussite) : pas de haute technologie, c’est la greffe d’excréments

Cela remet violemment en cause la technologie : dans la lutte contre les maladies infectieuses se pose un vrai problème : pour monter une start-up destinée à lutter contre clostridium difficile, il n’est pas nécessaire d’avoir des financements publics ou par lUnion européenne, car tous ceux qui ont de l’argent savent que c’est un marché considérable.  Parce que éviter 60000 morts dans les pays riches et industrialisés est une priorité. Ainsi parmi les plus hautes levées de fonds réalisées dans les biotechs actuellement celles destinées au clostridium sont au premier rang.

CE QUI MONTRE LA RÉALITÉ TOUTE NUE : on ne peut financer ni Zika ni Ebola ni Chikungunya pour GAGNER DE L’ARGENT mais on peut financer clostridium car comme c’est un vrai problème il y a un vrai marché.

La question devient alors de savoir

  • s’il est nécessaire de le subventionner parce que çà ne rapporte pas d’argent ou qu’il n y a pas de maladie ni de problème majeur
  • ou si çà n’est pas nécessaire de le subventionner parce que comme c’est un problème important il y aura de l’argent à gagner. Et l’argent se trouve extrêmement facilement dans ces conditions.

Ensuite le microbe émergent sont les champignons du genre Candida.

Très inquiétant (31 morts par an à Marseille comme le bacille pyocyanique) . Nous nous posons la question de savoir si les antibiotiques que nous utilisons ne favorisent pas cette augmentation spectaculaire dans les hôpitaux, ainsi que des septicémies provoquées par ce germe.

Ensuite les premiers virus :

  • les grippes (25 morts par an à Marseille, à l’hôpital seulement : beaucoup ne sont pas comptés qui meurent chez eux ou en EHPAD) entre 4000 et 10000 morts par an (d’autres virus d’infections respiratoires circulent et on ne distingue pas forcément les uns des autres)

  • le choléra : maladie d’écosystème liée au traitement des eaux usées

VACCINS : pas de vaccin, contrairement à ce qu’on peut lire sur le site de l’OMS, pour : le paludisme, l’hépatite E , la dengue

vaccins utiles : contre la varicelle, contre la grippe - chez les enfants ! , contre le rotavirus (gastro-entérites chez l’enfant)

L’IDÉE SELON LAQUELLE CHAQUE FOIS QU’IL Y A UNE MALADIE ÉMERGENTE IL CONVIENT DE PENSER UN IMMENSE FINANCEMENT POUR CRÉER UN VACCIN N’A PAS FAIT LA PREUVE DE SON EFFICIENCE. (p143)

LES NOUVEAUX PROPHETES SONT LES MATHEMATICIENS

Ils créent des modèles pour prédire l’avenir et la conformité de ces modèles avec la réalité n’est guère plus importante que celle des prédictions des anciens prophètes avec ce qui est advenu par la suite…

LE POUVOIR EN PLACE EST INCONTESTABLEMENT ATTIRE

PAR CE QU’ON APPELLE LE 4ème POUVOIR c’est -à -dire LA PRESSE

On manque de contre-pouvoir. Il est possible que les réseaux sociaux soient le 5 ème pouvoir…

Le fait que les hommes et femmes politiques soient parfois en métissage avec le monde des medias fait que leur réactivité est comparable à celle de la presse.

Ce n’est probablement pas une bonne chose à long terme et explique en partie

LA DISPROPORTION ENTRE LES FAITS RÉELS ET LES RÉACTIONS POLITIQUES

p151 : LES MALADIES INFECTIEUSES TÉMOIGNENT DE NOS INTERACTIONS AVEC NOTRE ÉCOSYSTÈME . LES MALADIES INFECTIEUSES SONT ENTIÈREMENT ÉCOLOGIQUES

LA MEILLEURE PROTECTION : L’HYGIENE

  • se laver les mains

  • se moucher dans un mouchoir qu’on jette après usage

  • ne pas cracher par terre

  • ne pas vomir n’importe où

  • le drainage des eaux usées

  • limiter les marchés de viande d’animaux sauvages

  • limiter ou supprimer les élevages industriels : poulets, porcs et bovins

PAS SUFFISAMMENT DE RECHERCHE : Un seul IHU pour les infections en France : le mien. Insuffisant. Il faut organiser des centres d’observation, d’étude et de dépistage partout dans le monde.

TRANSPARENCE ET OU PANIQUE ? Pas toujours facile. Dissimuler les risques : pour ne pas déclencher d’affolement mais… peut être reprochée aussi.

Dans nos sociétés, il existe des rôles différents :

  • les chercheurs qui trouvent parfois

  • les gestionnaires

  • les informateurs.

Beaucoup de confusion entre les pouvoirs

  • pouvoir de décision

  • pouvoir exécutif

  • pouvoir des medias.

LA FUSION ENTRE MÉDIAS ET DÉCISIONNAIRES S’OBSERVE,

CELA NUIT À L’ÉQUILIBRE DES FORCES.

NOUVEAU MONDE DIGITAL : déconnexion totale de la réalité observable avec la réalité rapportée. Problème majeur ! DISTORSION DE LA RÉALITÉ.

IL s’agit de faire l’analyse culturelle d’une information.

Cette PRISE DE DISTANCE AVEC LA RELATIVITÉ DE L’INFORMATION devrait permettre de ne pas subir les effets dangereux de l’exagération.

Car même si les gens adorent avoir peur, à la longue, la réalité s’imposera et ils ne croiront plus rien de ce qu’on leur prédit. Ce qui est tout aussi dangereux que la crédulité aveugle. Souvenons nous de « Pierre et le loup » :

à force d’entendre Pierre crier « au loup » ,

                   plus personne ne le croira même quand pour une fois le loup sera là !

 

 

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article