Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

EXTRAITS DU LIVRE Dr raoult « Epidémies : vrais dangers et fausses alertes » mars 2020 Historique des dernières grandes peurs des épidémies depuis 20 ans.

p 10 et suivantes :

Toutes les épidémies potentielles prétendument effrayantes groupées depuis 20 ans ont difficilement dépassé 10 000 morts dans un monde où on observe 56 000 000 de décès par an. Pas très impressionnant.

En revanche d’autres épidémies ont été négligées :

  • choléra en Afrique et à Haïti (10 000 décès)

  • typhus en Afrique de l’Est (10 000 décès aussi)

  • L’énorme épidémie de Clostridiumm difficile tue entre 60 000 et 100 000 personnes dans le monde.

Enfin concernant l’affolement face aux maladies vectorisées comme chikungunya ou Zika on ne peut que être frappé par la faible mortalité et le peu de cas existant en France, comparés à l’énorme couverture médiatique dont elles ont fait l’objet et au coût politique des décisions liées à toutes ces alertes.

La somme des morts causées en France sur 20 ans, par toutes les maladies précitées qui ont fait l’objet de prédictions terrifiantes est ridicule comparée aux chiffres annoncés par les lanceurs d’alerte.

En pratique, celle ci ne cesse de diminuer depuis une trentaine d’années.

Cela est du à la baisse de la mortalité par les 3 grands tueurs : tuberculose, sida et paludisme.

Non pas grâce à des vaccins mais grâce à la pression des ONG,

GRÂCE À DES MÉDICAMENTS BON MARCHÉ QUI SOIGNENT.

La vraie maladie émergente infectieuse lisible au niveau du monde est l’infection à Clostridium difficile qui à ma connaissance n’a jamais fait le buzz.

P 24 et suivantes

bacille du charbon, peur du bioterrorisme :

Fausse épidémie. Mauvaise gestion du personnel militaire américain.

Dysfonctionnement des armées russes et américaines.

Ce qui n’empêchait pas de faire des affaires : le Center for Disease Control recommandait l’usage d’antibiotiques du groupe des quinolones et de la ciprofloxacine, à l’époque protégés par un brevet et extrêmement chers pour traiter les futurs cas de charbon. Choix n’était absolument pas basé sur l’usage , cette maladie étant parfaitement traitable avec des antibiotiques simples au coût négligeable.

La France a suivi la stratégie des USA pour un coût absolument considérable !

(influence des laboratoires considérable et suivi aveugle des recommandations du CDC )

J’avais pourtant soumis mon point de vue au ministre en rédigeant un prérapport en 2002 : il n’y avait aucune raison de constituer des stocks de ciprofloxacine à cette époque.

J’avais pu dans cette aventure découvrir le mensonge d’état, l’utilisation du phénomène de peur collective pour aider au déclenchement d’une guerre , la crédulité. J’en ai éprouvé une grande amertume.

Ebola : la peur n’est pas que virtuelle, elle peut tuer des gens.

Dans cette histoire tout le monde semble oublier un phénomène majeur : la plupart de ces maladies émergentes sont des Zoonoses venant des animaux, elles correspondent aux mœurs du moment et à un écosystème bien particulier.

Ces fièvres font moins peur. Parce qu’elles sont remplacées par de nouvelles peurs plus récentes…

le SARS (p59)

Le taux de transmission utilisé n’a strictement aucun sens.

La grippe espagnole (p61) : 97 % des victimes sont mortes de surinfection bactérienne.

Pour cela nous avons maintenant des antibiotiques efficaces :

  • vaccin contre le pneumocoque

  • antibiotiques contre streptocoque et staphylocoque doré.

Ce sont les mêmes bactéries qui tuent dans les rougeoles graves observées surtout dans les pays les plus pauvres.

P63 Grippes : après 70 ans le vaccin marche de moins en moins bien.

Pour protéger les sujets âgés, il faut vacciner les enfants petits. Japon, Angleterre, USA recommandent cette vaccination.

En France personne n’en parle… L’efficacité de la prévention des infections bactériennes au cours de la grippe a aussi été mise en évidence par l’efficacité de la vaccination contre les pneumocoques dans les diagnostics de grippe sévère. En effet les grippes sévères diagnostiquées sont souvent celles qui sont déjà surinfectées.

Vaccins :

Il faut trouver un système alternatif pour créer des vaccins, financé par les services publics car le marché des vaccins est entièrement captif des décisions politiques.

Aucun laboratoire ne peut s’engager à faire des vaccins s’il n’a pas la garantie que ceux ci vont être achetés ou recommandés par les services publics.

Particulièrement en France où recommandation vaut remboursement.

……….. Cela amène à fabriquer des vaccins très chers, à utiliser des adjuvants (douloureux) et faire 2 injections au lieu d’1.

P72  Parmi toutes les maladies fantasmatiques, la grippe aviaire aura quand même été une des plus exceptionnelle car il n’y aura pas eu de morts en Europe mais on a financé pour les français un vaccin totalement inutile contre une maladie qui n’existe pas chez l Homme.

L OMS VA DEVENIR LE PYROMANE DE LA PLANÈTE SUR LES ÉPIDÉMIES.

Entrant en résonance avec les peurs actuelles, et suscitant une attention dont elle ne bénéficiait pas jusqu’à ce moment, l’OMS pourrait ainsi éventuellement faire des appels de fonds, ce qui permettrait de continuer de faire marcher cette institution qui n’est pas composé d’experts mais de représentants de toutes les nations du monde.

Toutes les institutions de recherche y participeront bien sûr pour profiter de la manne financière.

P73   H7N9 est le nouveau virus terrifiant des oiseaux rapporté en 2013 en Chine.

Dramatisation extrême : très peu de morts aucun dans les pays développés ni en Europe ou USA. Limités à l’extrême-orient. Emballement de l’OMS et des médias.

Ridicule a posteriori quand on considère la panique provoquée et les dépenses spécifiques … si on compare les 500 morts des deux grippes aviaires aux 4 à 5 millions de morts par infections respiratoires chaque année…

EMOTIONS D’UN CERTAIN NOMBRE DE RESPONSABLES qui sont passés de la négation de la catastrophe au SENTIMENT DE DEVOIR SAUVER L’HUMANITÉ DE L’APOCALYPSE ! Ces responsables ne semblent pas toujours avoir des réactions en adéquation avec la réalité.

Tout est bon pour développer la recherche financée à très haut niveau pour l’Europe et l’Institut de recherche américain.

Roselyne Bachelot grippe H1N1

On me demande mon avis : J’écris un article conseillant la vaccination contre le pneumocoque à tous les âges pour éviter la surinfection bactérienne et la prescription d’antibiotiques dans les formes sévères. Je suggère qu’on s’appuye sur les médecins généralistes.

L’Etat va gérer l’épidémie comme une guerre mais sans soldats, ce qui est difficile et ressemble plus à un jeu video qu’à la réalité.

L’ÉTAT VA EXCLURE LES MÉDECINS GÉNÉRALISTES … et gaspiller des milliers de vaccins inutiles. A Marseille, nous n’avons jamais eu besoin de plus de 10 lits mais 700 étaient prévus ! Proportionné à une guerre nucléaire !

LA PEUR A ÉTÉ PLUS DANGEREUSE QUE TOUT AUTRE CHOSE.

COVID 19 : APPARAÎT EN CHINE À WUHAN EN DÉC 2019. (P98)

Epidémies de pneumonies. Seules les formes très graves sont testées. A mesure que le diagnostic s’étend la proportion de morts ne cesse de diminuer.

Concernant la contagion, elle est définie par le nombre de personnes infectées par la maladie.
ET BIEN SÛR CETTE MANIÈRE DE REPRÉSENTER LA RÉALITÉ N’EST PAS RAISONNABLE. C’est une façon de transformer en mathématiques des phénomènes extrêmement complexes qui n’est jamais lucide.

Contamination en Chine par les crachats par terre, habitude chinoise. Les crachats en moto se dispersent très loin.

LES MALADIES INFECTIEUSES SONT DES MALADIES D’ÉCOSYSTÈME.

Les anciennes peurs sont méprisées.

LES NOUVEAUX CORONAVIRUS PERMETTENT DE RELANCER L’ANGOISSE LIÉES AUX ÉPIDÉMIES

TOUT EN NÉGLIGEANT LES VRAIES CAUSES INFECTIEUSES QUI CONTINUENT À PERSISTER.

RAPPELONS QUE MALGRÉ TOUS CES « DRAMES » SUCCESSIFS AUTOUR DES NOUVEAUX VIRUS RESPIRATOIRES,

LA MORTALITÉ PAR INFECTIONS RESPIRATOIRES NE CESSE DE DIMINUER.

 

(à suivre)

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article