Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

Quelques réflexions : Vivre Mourir Comment ?

La vieillesse et la maladie dans notre société française.

J’étudie sérieusement le livre sur la vie accomplie de notre ami François Galichet.

Loi hollandaise permettant l’accès à la liberté de mourir pour vie accomplie.

Livre de philosophe pas si facile que çà, mais qui donne des idées de discussion pour des « cafés mortels » par exemple… Chaque chapitre propose un débat…

Par rapport à notre souci de mort délibérée choisie :

  • encore des faits divers de meurtre et suicide raté pour un vieux couple… lamentable…

  • l’action militante de Alain Cocq pour demander pour lui même une euthanasie, mot qu’il refuse on ne sait pas pourquoi, et pour demander la loi de liberté pour tous.

ALAIN COCQ a accepté sa survie avec un très lourd handicap depuis 34 ans : il vit depuis grabataire grâce aux machines à vivre, comme j’aime appeler tous ces appareils destinés à suppléer aux fonctions vitales d’un organisme qui ne fonctionne plus naturellement. Il est en fin de vie depuis 34 ans, sa vie est maintenue artificiellement par des machines.

Aujourd’hui il est las de cette vie qui ne lui apporte plus rien que de la souffrance morale et physique : des douleurs incessantes et impossibles à soulager. Sa vie est accomplie.

Il refuse l’idée de sédation car il veut mourir en toute conscience.

Il préfère demander qu’on le débranche de toute machine et qu’on l’aide activement à mourir sinon il attendra la mort qui viendra naturellement, mais au bout de combien de temps ? (il y a quarante ans, ma grand-mère a mis 5 mois à mourir…)

Il milite aussi pour les autres, pour demander que chacun puisse décider de sa mort. Dernier acte volontaire. Il menace de filmer son agonie… mais qui va s’en soucier au gouvernement ?

A priori on refuse la liberté de choix de mort douce et rapide à cet homme, comme pour tous les autres.

Dans le même temps, avec ce virus qui a révolutionné notre gouvernement et donc nos vies depuis début mars, on infantilise chaque jour davantage les français et particulièrement les vieux comme moi, nés avec le baby-boom, voire ceux qui encore plus vieux ont connu la dernière guerre et ne comprennent rien aux mesures gouvernementales disproportionnées face à un virus pas pire que d’autres.

On nous reproche de coûter trop cher en soins médicaux (impossibles pour moi de les chiffrer, qui pourrait les chiffrer ? Mais le plus grand tabou est l’argent… ) et en pensions de retraites mais

en même temps

on refuse d’accéder à la demande de ceux qui veulent un peu anticiper leur mort, pour des raisons diverses qui leur sont propres.

On nous refuse la possibilité du nembutal pour ceux qui le demandent et qui sont au bout de leur vie, mais on donne volontiers du rivotryl tout aussi mortel aux malades du covid qu’on ne pense pas pouvoir guérir,

mais la décision est celle du médecin hospitalier, pas celle du malade.

 

On nous impose des masques contre toute raison, on nous prive de bénévolat (refus tout l’été des plus de 65 ans!) , on nous dit « fragiles » sans nous demander notre avis,

mais on nous a privé de soins pendant le confinement ( ni kiné, ni infirmier, ni rdv avec des médecins dermato, ophtalmo … pas de médecines parallèles … sauf urgence vitale… )

mais on ne veut surtout pas de mort délibérée !

 

Une société devenue folle… qui ne veut pas nous aider à vivre mais pas non plus nous aider à mourir…

Qu’en pensez-vous ?

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Festoc 03/09/2020 14:12

Comment mourir le jour où je veux finir ma vie.

jacqueline.salenson 03/09/2020 17:32

votre mail est erronné