Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

forum livinwell à Guéret compte rendu 4 et fin

Forum Livinwell à Guéret, compte rendu 4 et fin.

 

Table ronde : la santé demain. Des idées nouvelles...

 

JEAN-MARIE FOUQUET (pharmacien et élu municipal à BOUSSAC) explique leur projet (en cours de réalisation) :


MAISON DE SANTÉ de Boussac

et

CRS : COMBRAILLE RÉSEAU SANTÉ, mis en place dans le pays de Combrailles en Marche.

Nouvelle association depuis 2008, avec l'aide de la MGEN

 

Sur Boussac : 1 médecin, 1 infirmier, 2 pharmacies

 

La maison de santé (qui sera opérationnelle en septembre 2013) regroupera 18 professionnels de santé :

5 médecins, 6 infirmiers, 2 kinésithérapeutes, 1 dentiste ou 2, 1 ostéopathe...

 

On a pensé élargir le réseau à toute la Combraille, avec 5 comcom, soit un territoire de 75km sur 30 km.

On prévoit en plus du centre de Boussac, 1 maison de santé vers Chambon sur Voueize / Evaux les Bains), 1 à Auzances et des pôles de santé sur le territoire, complémentaires.

Le CRS a obtenu le pôle d'excellence rurale PER, ce qui aide au financement :

5 millions vient des communes

800 000€ pour la part outils informatiques : pris en charge par moitié par le PER, et par moitié par les professionnels

Le CRS a déjà recruté 60 professionnels de santé prêts à participer ou à s'installer nouvellement.

Il est prévu pour 100 professionnels de santé, avec 9 métiers, tous regroupés dans un réseau avec un logiciel commun multi-professionnel, permettant l'accès à la télémédecine.

 

3 lignes de force :

  • attractivité du territoire rural pour des jeunes qui viennent s'installer

  • conditions de travail et de vie des professionnels existants, facilitation pour une formation continue et des échanges : travail en équipe

  • amélioration de l'offre de soins pour les citoyens

Une coordonnatrice du réseau : Hélène, a été embauchée.

Informatisation du réseau pour une médecine du 21ème siècle, 100 professionnels, 9 métiers de santé

dont orthophoniste, transporteur...

Une même vision :

  • innover

  • coordonner les 4 zones d'action

  • prendre en charge

La base de données du logiciel est commune, avec des entrées distinctes par professionnel,des fiches pluri-professionnelles, pour préserver le « secret médical », mais aussi faciliter le travail en équipe, pour une prise en charge globale de la santé du citoyen.

Ce logiciel est et sera compatible avec le DMP (dossier médical personnalisé).

Les professionnels devront se l'approprier (début sept 2013, ouverture définitive de Boussac : été 2014)

Quelle ouverture sur le médico social ?

Travail avec les CIAD, CLIC, CH, CCAS, assoc aide à domicile...

Travail très important à faire sur le retour à domicile après un séjour à l'hôpital :

en général, rien n'est prévu par l'hôpital avant la sortie... souvent le samedi après midi et lorsqu'il faut trouver les médicaments,un lit médicalisé en urgence, c'est problématique.

Liens avec le PNR de Millevaches la Haute Corrèze.

Il est prévu des téléconférences et une grande salle de conférence.

Mutualisation des coûts avec la MGEN.

 

VALÉRY JEDRZEJEWSKI : COÛTS du système de santé


Budget Sécurité Sociale : 345 milliards d'euros

dont 165 pour la maladie : 76 pour les hôpitaux, 17 pour les personnes âgées

l'augmentation des coûts diminue : de 5% à 2,5% par an depuis quelque temps

le PIB diminue.

Un dette de 132 milliards à financer (la CADES)

On constate une aggravation des inégalités.

 

Boussac : environ 6000 habitants sur le bassin, le coût des aménagements réseaux est de 800 000 €.

L'idée est de faire payer un service pour financer.

Le problème reste les frais de fonctionnement importants : à prendre par les ARS ?

 

LIEN INTERGENERATIONNEL : LAURENT BILLONNET Université de Limoges

 

1) LES BISTROTS D'HIVER EN CREUSE

pour favoriser les RELATIONS SOCIALES et INTERGÉNÉRATIONNELLES

en ruralité et habitat dispersé...

Karine Finet, coprésidente de l'association Pays'sage


L'association a été créée en 1999, après la tempête...

Elle organise des rencontres le dimanche sur le plateau de Millevaches :

Relayée par la presse, la radio locale, 40% de bouche à oreille, et 5% internet.

Travaille avec les EHPAD, les amis de la Creuse...

environ 1500 personnes pendant les 3 mois d'hiver de fonctionnement, malgré les déplacements parfois difficiles (neige, brouillard, verglas) dans la région.

Tous âges, davantage de jeunes aux spectacles, plus de personnes âgées aux repas... (25€, c'est cher pour certains)

22 lieux.

Une journée :

un apéro-tchatch, à thème, un repas à midi à l'auberge locale et un spectacle l'après-midi,

chacun peut participer à tout ou partie.

 

LE CAFE DES AGES : expérience luxembourgeoise, INTERGÉNÉRATIONNELLE, avec Longwy

José Luxen, coordinateur général du réseau Help, Luxembourg.

 

La santé : on glisse progressivement des mots « patient », « personne » à celui de « CITOYEN », tout simplement.

Au Luxembourg : 520 000 habitants ; 44% de migrants, 150 nationalités

Le citoyen est au centre :

  • qui entend mon opinion ? (je vais voter oui ou non, cela compte)

  • je souhaite vivre chez moi, à tout âge

  • je veux préserver ma liberté, mon intimité

  • quelles initiatives dans ma mairie pour les personnes âgées, pour les jeunes ?

  • le café des âges, en avez-vous entendu parler ?

  • Qui paie la facture ?

Au café des âges : réunion d'environ 10 personnes + modulateur et modérateur

expression par rapport aux problèmes rencontrés par rapport au bien-vivre, à tout âge.

 

3 questions sont proposées :

  1. connaissez vous une personne isolée ?

    réponse, oui, mais ce n'est pas une question d'âge

  2. quelles sont les raisons de cet isolement ?

    souvent perte d'un proche, modification de la situation familiale, emploi, problème de santé : mobilité, démence...

    à tout âge, stigmatisation jeunes/vieux : difficultés de communication entre eux, différentes cultures, habitudes le regard des autres... ;

    manque de préparation à la retraite, perte de connaissances,

    perte des liens sociaux liés au travail,

    c'est un cercle infernal : perte de confiance, manque de parole.

    Les maisons de retraite, le réseau des aides à domicile créent des ghettos.

  3. Quelles initiatives pour changer ? Des activités pour la population...

un après-midi par semaine

Espace de rencontre pour les citoyens au village :

très important, notre société manque d'espace pour croiser les regards

Favorise les contacts sociaux hors classes, classes sociales ou classes d'âge

Favorise l'expression des uns et des autres, la circulation de la parole.

Lutte contre le pessimisme de l'avenir par rapport à la solidarité et aux « valeurs ».

Moins de stigmatisation des uns et des autres, plus de compréhension

 

un seul centre d'information : la mairie

un lieu (logement) encadré, intergénérationnel.

Bénévolat : chacun a ses responsabilités, partage des tâches.

Communauté d'apprenants : échange entre les « vieux » et les « jeunes », entre tous, sans question d'âge.

 

6 cafés regroupent 300 personnes de 16 à 96 ans.

Les thèmes abordés :

  • activités

  • famille/amis

  • autonomie/dépendance

  • prévention santé / retraite

  • prévention santé / perte d'autonomie (peu de questions directes sur la fin de vie)

Les nouvelles technologies aident à la communication, et à la perte de l'angoisse.

La population analphabète peut communiquer avec le numérique.

On a édité un recueil des propos exprimés, on en a fait un livre.

 

Autres activités :

Rencontres débats avec les association d'usagers, associations du 3ème âge, association des jeunes travailleurs

Repas du monde.

 

Nous terminons ce forum, comme nous l'avons commencé, avec une phrase de Sénèque :

« la vieillesse n'est pas supportable sans idéal ou vice... »

 

Les tables rondes étaient animées par Julien Bigay, journaliste à la Montagne

Dessins « coup de crayon » humoristiques avec Mohammed Chahid : merci beaucoup !

Malheureusement, je n'avais pas l'appareil photo.

 

MERCI À TOUS LES ORGANISATEURS ET AUX INTERVENANTS DE HAUTE QUALITÉ.

 

J'espère que mon compte-rendu n'aura pas déformé leur pensée.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article