Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

information sur la loi leonetti à guéret le 8 décembre

CONFERENCE – DEBAT : Mourir dignement

Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité, délégation Creuse

gratuit, ouvert à tous.

 

GUERET : samedi 8 décembre 10h/12h

maison des associations, rue Braconne, salle 1

par Jacqueline Salenson

administratrice admd, déléguée Creuse

 

Certains meurent dans leur lit en dormant...

Beaucoup plus meurent seuls à l'hôpital après une agonie douloureuse...

(souffrance morale sinon physique)

Vous prenez en mains votre vie !

Préparez votre fin de vie !

Utilisez vos droits !

 

LA LOI : « droits des malades et de la fin de vie »permet à chacun d'écrire ses Directives Anticipées, de nommer par écrit sa Personne de Confiance.

 

Il faut y réfléchir le plus tôt possible et écrire ses volontés : traitements et soins acceptés et refusés en fin de vie... elles seront défendues si besoin par votre personne de confiance auprès de médecins récalcitrants...

 

Fins de viequi subissent trop souvent encore acharnement médical (interdit par la loi depuis 1986)et défaut de soins palliatifs (pourtant obligatoire pour tout médecin depuis 1986 : circulaire Laroque!)...sans parler de l'interdiction théorique de l'aide à mourir …

 

combien d'euthanasies clandestines sans ou contre l'avis du « mourant »?

là sont les dérives : aucun contrôle prévu de l'action du médecin, libre d'agir comme il l'entend, sur nos vies !!!

 

Pourtant le médecin peut déjà soulager les souffrances au risque d'abréger la vie, loi du double effet, à condition de ne pas aller trop vite...

Pourquoi beaucoup refusent de le faire ? D'appliquer la loi actuelle ?

Et pourquoi refuser d'aider à mourir plus vite ceux qui le réclament à grands cris ?

Au bout de leur chemin de vie, au bout de leurs souffrances (morales et physiques)... incurables...


Le candidat François Hollande avait promis de relancer au Parlement et au Sénat le débat pour une nouvelle loi (proposition 21), après le résultat de la commission Sicard (une nièmeétude avec une majorité de médecins et une majorité d'anti-euthanasie... ) fin décembre...

 

Respecter ma dignité, c'est respecter mes volontés !

La loi doit rendre obligatoire ce respect !

Le patient au centre du système de santé et de ses lois!

(et non plus les médecins...)

 

Venez nombreux en débattre avec nous !

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article