Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

journée admd à paris 26 janvier 2013

http://www.youtube.com/watch?v=1WmpljoBbdg

 

video partielle sur les exposés du 26 janvier à paris, hotel de ville.

 

salles trop petites? évidemment, c'est un choix délibéré? une nécessité économique? (les salles sont chères à paris)

aucune idée, le conseil d'administration n'est pas informé...

 

il y a 3 ans, les salles mises à disposition étaient insuffisantes, le nombre des adhérents admd a progressé,

donc on savait que beaucoup de gens resteraient dehors...

 

aucun journaliste important présent à la manifestation... comme très souvent...

 

heureusement, des jeunes ont filmé la séance, pour que vous en voyez une partie sur internet.

 

vous y trouverez une partie des exposés entendus le 26 janvier à Paris, hotel de ville.

 

mes remarques: pourquoi des exposés filmés et pas les autres?

le président avait parlé du thème de la laïcité pour cette journée, mais aucune association laïque n'était présente, pourquoi? pourtant elles sont nombreuses à partager notre avis sur la loi à modifier.

 

le choix de faire intervenir la nouvelle association anglaise qui milite pour le suicide assisté seulement?

pourquoi?

serat-ce parce que l'admd ne fait plus partie de la fédération  mondiale des admd?

et que ses membres ne veulent donc plus venir avec nous? 

fait appris par hasard... ligne supprimée sur l'en tête du siège...

pour quelles raisons n'adhérons-nous plus à cette fédération mondiale, après avoir quitté la fédération européenne? aucune idée...

 

je retiendrai les exposés de:

 

anne hidalgo, qui a très bien parlé pour la loi que nous voulons, encensant le président, son ami

sauf qu'elle mélange comme notre président le combat des homos et celui des personnes inquiètes pour leur fin de vie, deux problèmes qui n'ont en commun que d'être des problèmes de société, mais qui ne concernent ni les mêmes personnes, sauf exceptions, ni les mêmes intervenants. 

 

discours bref mais percutant de françois de closets, comme à son habitude, qu'on n'entend pas dans cette vidéo, dommage...: la décision doit être celle de l'intéressé! liberté de conscience

 

jean paul huchon flatte le président, son ami, on n'en demande pas tant, mais tant mieux s'il soutient encore la loi modèle de l'admd.

 

bref mais exposé percutant de véronique neiertz, très applaudie:

la décision de l'interruption volontaire de vie doit être celle de l'intéressé, exclusivement, directement ou par l'intermédiaire de sa personne de confiance et de ses directives anticipées

le médecin qui apportera son aide ne doit pas être pénalisé, dès lors qu'il sera intervenu uniquement pour répondre à la demande de l'intéressé...

 

intervention de notre jeune, qui s'amuse de ce problème qui nous concerne de 7 à 107 ans... comme si à 7 ans, on est concerné par une loi qui s'adresse à des adultes responsables... un peu d'humour ne fait pas de mal...

 

exposé de danièle hoffman-rispal mal accueilli par la foule, qui n'est pas dans cette video, parlant de la nécessité pour elle d'avoir plus de 2 médecins pour accompagner la décision du malade...  nous expliquant que dans un cas qu'elle a rencontré, 3 médecins se sont trompés dans leur pronostic en même temps... parlant de 3 mois de vie pour quelqu'un qui a encore vécu 2 ou 3 ans... elle ne nous a pas dit dans quelles conditions de qualité de vie, elle ne nous a pas parlé de la décision du malade, quant à la prolongation de sa vie, ou non. 

çà peut évidemment arriver, la médecine n'est pas une science exacte, c'est un art,  mais avec 5 médecins , qui garantit que l'erreur n'aurait pas été la même? leur formation étant la même, les statistiques étant les mêmes, qui dit que l'erreur d'appréciation n'aurait pas été la même...

cette femme a déjà soutenu la proposition de loi socialiste, elle le fera encore, mais elle n'est pas encore dans notre optique. Doit-on la huer ou essayer de la convaincre?

je suis d'avis d'essayer de la convaincre de la justesse de nos propositions:

2 médecins suffisent chez nos voisins, pourquoi pas chez nous?

 

les autres exposés sont rapides, les intervenants partent et nous avons droit à un discours du président, d'une rare violence, désolant à mon avis.

il nous faut convaincre et non pas accuser l'un ou l'autre par avance.

 

aucun hommage à claudine lassen, médecin anesthéiste réanimateur, qui vient de décéder après un travail sans relâche à l'admd, depuis de nombreuses années, avec son équipe de médecins conseils, pour aider les adhérents, pour réfléchir aux questions de vie et de mort, aux modèles de directives à proposer, pour essayer de former une équipe de médecins admd, pour écrire sur le site admd des textes à destination des médecins qui voudraient mieux connaître la loi et ses limites, pour participer à l'élaboration des propositions de loi écrite par l'admd.

Nous le regrettons tous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe Lohéac 12/03/2013 14:06


A propos du choix de l'Hôtel de Ville de Paris pour la réunion publique de janvier 2013.
Cette question a été discutée et validée par un vote lors de la réunion du conseil d'administration du 10 novembre 2012.


Philippe Lohéac
Délégué Général de l'ADMD

jacqueline.salenson 12/03/2013 17:39



discutée: non, imposée puisqu'il n'y avait pas d'autre choix


validée, oui