Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

la "chrétienté" se moblise: nous aussi!

http://www.chretiente.info/201205070504/euthanasie-premieres-mobilisations/

oui à la vie, la vraie vie sur terre, pour que les humains soient actifs et solidaires, pas pour conserver ou augmenter la misère des peuples.
quelle misère morale pire qu'un enfant non désiré? 
lorsqu'on dit que les femmes qui ont avorté en ont des regrets voire des remords tout le temps, c'est faux, demandez à toutes ces femmes soulagées d'une grossesse mal vécue, pour toutes sortes de raisons, malgré les risques dans le temps de mort et de stérilité définitive.
ma mère a fait 3 avortements (interdits, années 30) avant d'avoir ses deux enfants: 
son seul regret, ne pas être restée stérile comme un certain nombre de ses copines, c'est mon père et pétain: mon père rentrant de la guerre en 1940, ni prisonnier, ni au STO, ma mère a été virée le jour même de son travail: femme au foyer obligée, alors autant avoir des enfants... pub pétainiste... qui ont voulu ses deux enfants.
vivant très mal jusqu'à aujourd'hui (elle a presque 98 ans), sa situation d'orpheline de la guerre de 14: père disparu, mère décédée de la grippe espagnole, balladée d'un endroit à l'autre, elle aurait préféré rester l'enfant de son mari pygmalion... elle a été "contrainte" d'avoir des enfants. 
avortements qui, pourtant, ont tué un certain nombre de ses amies: la peur de mourir ne les a pas empêché de préférer l'avortement! et leur mari avec! 
toutes ces femmes stériles des époques précédentes l'ont été souvent suite à des avortements clandestins, aiguilles à tricoter...plus souvent que médicalisés, je n'en ai connu aucune qui s'en plaigne au contraire: la stérilité acquise leur a évité et la peur d'être enceinte, et la nécessité d'autres avortements, la contraception n'était pas acquise à l'époque.

la seule peur de quelques unes: l'enfer promis par les Eglises... c'est l'église qui fait peur, pas l'avortement

quant à la fin de vie, la loi que nous demandons permettra à ceux qui aiment souffrir de souffrir, s'ils pensent qu'ils iront ainsi dans leur paradis, à ceux qui veulent qu'on les laisse mourir sans souffrir d'être accompagnés jusqu'au bout (les plus nombreux), et à ceux qui, plus radicaux, stoiciens, ou autres, préfèrent trancher une bonne fois pour toutes dans leur vie, de ne pas être contraints à utiliser la corde ou le fusil, la défenestration, et autres moyens violents, horribles pour ceux qui restent et difficiles, voire impossibles (cas de vincent humbert, de ramon san pedro...), mais à être accompagnés selon leur demande vers une mort douce et rapide, à la manière des dieux grecs, la belle mort d'Apollon, notre héritage aussi en occident!
chacun doit pouvoir choisir et son choix doit pouvoir être respecté... 
ceux qui disent qu'un être qui ne vit que grâce à des machines n'est pas en fin de vie, sont des techniciens inhumains: la vie artificielle ainsi créée par un homme (rarement une femme...), est-elle une vie réellement humaine? que ceux qui la préfèrent à la mort soient exaucés (ils sont rares), mais pourquoi ceux qui préfèrent la mort à une telle vie végétative, hospitalière par nécessité, ne seraient-ils pas exaucés aussi? 
certain sénateur nous a promis la catastrophe pour la recherche scientifique... si cela devenait possible, avouant ainsi que ces gens là servaient de cobaye à la Science, plus importante que le bien-être humain pour ce médecin... digne du Diable à mon avis... (référence: les discussions au sénat 2011, que tout le monde peut lire).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article