Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

le système de santé publique et la loi

À propos d'un échange sur le site:

http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/09/le-mariage-gay-est-adopte_n_3047740.html

Ce que j'en pense : enfin, on va parler d'autre chose, comme si c'était l'essentiel dans notre pays...
tant mieux, c'est fait... ou presque...
bien d'autres problèmes plus importants :

économie: les banques internationales gouvernent? chômage, récession, les français paient...les moins riches surtout, ceux qui ne peuvent rien planquer à l'étranger...
santé: des médecins, avec Leonetti, et l'Ordre... font tout pour garder le pouvoir aux frais de la sécu et de nos mutuelles coopératives (les autres sont des assurances privées), les « grands pontes », dont de nombreux députés, refusent d'être au service des citoyens et on les laisse faire...

 

Réponse de « Apo Lithique »

10h23 le 10/04/2013

Ca n'a rien à voir avec le présent article mais puisque vous le dites .......

des médecins font 10-15 ans d'études et demandent à être rémunérés à la juste valeur de leur investissement personnel et pour soigner leurs patients.

La majorité n'a rien à planquer à l'étranger, tant qu'ils exercent en France....LOL

 

Ma réponse

“il n'y a pas que les médecins qui font de longues études, dont une grande partie est déjà salariée (internat)

La rémunération à vie devrait être proportionnelle à la longueur des études? c'est ce qu'on reproche tant à la fonction publique, à juste titre...

la rémunération de chacun doit être selon le travail et non pas selon les études faites dans la jeunesse... les médecins sont payés majoritairement par la collectivité, on l'oublie trop : sécurité sociale et mutuelles (coopératives ou assurances privées)

peut-être la majorité n'a rien à planquer ? pas de statistiques là dessus...en tout cas, j'ai connu des médecins qui avaient des comptes en Suisse et de l'argent à planquer... çà existe, c'est sûr...

si on interdisait purement et simplement les dépassements d'honoraires,

on pourrait peut-être mieux valoriser le travail du médecin de médecine publique?

à condition qu'il aille travailler où on a besoin de lui ? (je vis dans un désert médical...)


les médecins veulent à la fois être libres et payés par les citoyens... (sécu et mutuelles)...

il faut parfois choisir...

médecine publique avec certaines contraintes (les pharmacies, les infirmiers libéraux sont bien réglementés et ils vivent plutôt bien, financièrement)

ou médecine libérale, à n'importe quel prix, mais non remboursée alors...pour les très riches, pourquoi pas?”

tous les fonctionnaires (payés par la collectivité) sont envoyés où on a besoin d'eux, que çà leur plaise ou non, même s'ils peuvent quand même émettre des voeux et qu'il est prévu d'en tenir compte si possible...

Re-réponse :

Je ne pense pas que les médecins veulent être payés par la sécu et les mutuelles, ils veulent être payés c'est tout.

Ce sont les patients qui veulent être remboursés par la sécu et la mutuelle, ce qui n'est pas la même chose, alors qu'ils ne sont remboursés par personne et ne regardent pas forcément à la dépense pour la malbouffe et la bagnole.

Pour ce qui concerne la longueur des études, citez moi un seul cas ou une corporation investissant dans de longues études ne gagne pas sa vie.

Vous demandez aux avocats et aux notaires de faire vœu de pauvreté ???? et pourtant les études sont moins longues (ce n'est pas une critique de ces deux corporations, simplement une comparaison en terme d'étude et de rémunération)
En ce qui concerne les fonctionnaires, à chacun son statut et ses choix .

On n'a jamais menacé quelqu'un d'un fusil pour passer les concours de la fonction publique , si on le fait, c'est en connaissance des avantages et des inconvénients, alors que le médecin qui a choisi le privé en ait les inconvénients et les avantages ne me semble pas une hérésie.

Les médecins militaires par exemples ont un statut différent et peuvent être mutés là ou c'est nécessaire, mais c'est leur choix au départ.

Vous êtes dans un désert médical dites vous ??? Pourquoi ne pas vous "muter" vous même dans une zone moins déserte ???      

 

Réponse js ( je ne peux pas la passer sur le site huffington post)

 

Les médecins sont aussi parfois « patients », il ne sont pas à l'abri de la maladie ou de l'accident.

Ce sont des citoyens comme les autres, qui paient aussi la sécu et des mutuelles.

Les médecins ne veulent pas être payés par la sécu et les mutuelles ???

(non privées), donc par "le public", via les cotisations prélevées d'office sur nos revenus pour la sécu du moins, mais ils en profitent largement : car sans sécu qui rembourse en partie les frais, sans mutuelle qui amortit le reste, beaucoup de Français ne se font pas soigner, faute d'argent pour payer les soins...et sans clients, le médecin n'existe plus..., c'est aussi un commerce.

les études ne justifient pas des revenus parfois exorbitants... (cela dépend du médecin, de la localisation, et des spécialités) environ 5 ans maxi payantes, comme dans beaucoup de métiers...
pour une vie de travail de 40 ans environ... si on ne change pas de métier entre temps...

les internes sont payés par l'état...

les études avant l'internat ne sont pas plus longues que d'autres,

celui qui choisit son métier seulement pour l'argent qu'il va gagner sera forcément mauvais, médecin est un métier de relations humaines.

Je n'ai jamais dit que les médecins devaient « faire vœu de pauvreté », tout travail mérite salaire.

(mais on entend des revenus pour certains médecins, souvent spécialistes, astronomiques par rapport aux revenus de la plupart des citoyens, et certains ont osé faire grève parce qu'ils se trouvaient pas assez payés avec 10 fois le smig..., on connaît les dépassements d'honoraires, même autorisés, c'est scandaleux pour moi, et les demandes de dessous de table...encore trop fréquentes : il faut absolument les dénoncer ! )

mais

Les citoyens n'ont pas le choix, ils paient le système de santé, qu'ils le veuillent ou non.

On ne leur demande pas leur avis...

Pourquoi? parce que c'est un système solidaire au niveau de l'état qui a été mis en place...

et que la solidarité est une des bases de la République, et c'est très bien.
Mais ce serait bien que « tous » les médecins se sentent aussi solidaires?
travaillant pour le bien-être des citoyens, étant à leur écoute, le malheur et la misère ne sont pas drôles à côtoyer, mais çà existe, misère morale ou physique, et ils sont là pour les soulager...

 

La loi actuelle demande aux citoyens d'obéir aux médecins !!!

en particulier lorsqu'ils sont en état de faiblesse, incapables de s'exprimer, même s'ils ont écrit des « directives anticipées » reconnues par la loi, mais seulement comme « conseil » aux médecins...

et trop de médecins s'opposent au changement de loi !!!

(pas tous, heureusement, 60% des généralistes pour que la loi change, mais les hospitaliers, les spécialistes ???)

 

malbouffe et bagnole... vous êtes bien méprisants...vous êtes-vous penchés sur les causes ? malbouffe souvent liée à la misère, au défaut d'éducation

« bagnole » ? Parce que, sans voiture, il est souvent impossible de se rendre au travail...

tout le monde n'habite pas la ville avec des transports en commun faciles

 

je vis dans un « désert médical » et ce serait à moi de déménager ?

Non, merci, j'ai 67 ans, je me pose enfin, dans ma région d'origine, avec ma mère à surveiller (maison de retraite, mémoire en fuite, suite au choc opératoire pourtant prévisible vu son âge)

belle idée du travail d'un médecin : ce sont les malades qui devraient déménager pour se faire soigner... !!!

plus personne dans les campagnes, tous en ville, soumis au CHU et à l'ARS???

non, j'espère échapper au besoin de médecin...surtout de quelqu'un qui serait comme vous, mais...

beaucoup de médecins sont heureusement dévoués, mais les autres, méprisants et moralisateurs, profitant de leur pouvoir, portent tort à la profession, tort à ces collègues dévoués.
la majorité des citoyens n'a pas les moyens de payer une médecine privée (frais qui s'ajoutent aux cotisations obligatoires)... qui n'a aucune raison d'être meilleure que la médecine publique : la formation des médecins (trop technique) est la même pour tous

je connais le milieu : il y a eu des médecins dans ma famille,
des "bons" dévoués corps et âme à leurs malades, médecins de campagne, ils n'ont pas « fait fortune » mais ont très bien vécu, tout en soulageant leurs clients
et des "mauvais", plus soucieux de faire fortune que du bien-être des malades...
comme ailleurs il y a de tout dans la profession...

 

mais la loi -républicaine et laïque - ne doit pas favoriser l'intérêt privé de certaines médecins sur l'intérêt général de tous.

 

LES LOIS DU SYSTÈME DE SANTÉ DOIVENT ÊTRE MODIFIÉES :

 

LE CITOYEN/CLIENT/PATIENT... AU CENTRE DU SYSTÈME :

C'EST LUI QUI DOIT ÊTRE DÉCIDEUR DE SA VIE :

choix de vie, de santé (suivre les conseils des médecins ou pas),

de façon de mourir (sauf si la nature le prend de court...)

avec l'accompagnement des médecins dont la première qualité doit être l'écoute (devenue trop rare), conseillers,éducateurs, connaissant les techniques médicales et les médicaments,

pour aider au bien-être de la population, et non pas pousser à des survies non désirées, qui coûtent cher au système public mais rapportent beaucoup par ailleurs au public et au privé :


on parle de l'or gris, on dit que les EHPAD sont le meilleur placement d'argent, qui ruinent des familles entières... et c'est une réalité très triste...


Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article