Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

Moi, administratrice admd, ai été privée récemment de mes droits :

MON AVIS,
validé par mon expérience de déléguée et des conseils d'administration auxquels j'ai toujours participé, sauf exception (mandat alors donné à un autre administrateur)
que nul n'est tenu de partager... :

privée de mes droits:
JE N'AI PAS REÇU LE PROJET DE RELEVÉ DE DÉCISIONS DU CA DU 1ER JUIN, envoyé à une date qui m'est inconnue...
 
PAS PLUS QUE CE RELEVÉ... envoyé aux autres le 7 juillet...           POURQUOI ?
Reçu très en retard – 31 juillet- après réclamation auprès de la secrétaire générale... parce que j'ai su – par hasard- qu'il avait été donné à tous les autres par une amie déléguée...
 
 
 
mais pas trace du brouillon (projet) que je n'ai pas pu ni approuver, ni faire corriger (ce que j'aurais été amené à faire, vu les propos désobligeants à mon égard)
  
AUCUNE DÉMOCRATIE à l'admd :
 
AUCUNE PARTICIPATION RÉELLE DES ADMINISTRATEURS à quelque niveau que ce soit pour discuter entre nous avant de décider des choix des actions et de la « politique » de l'association, en fonction de leur coût.
 
Encore moins de participation demandée aux délégués et adhérents.
 
Pourtant, notre association demanderait plus que d'autres une RÉFLEXION PERMANENTE COMMUNE, adaptée à l'évolution de la société...
 
Le CHOIX DES OPTIONS D'ACTIVITÉS d'une association, quelle qu'elle soit, EST LIÉ obligatoirement À LEUR FINANCEMENT … mais le CA en ignore tout... jamais consulté sur le sujet...
 
administrateurs obéissants à 90%, triés par le président, comme les délégués (60% de nouveaux... :
 
ceux qui déplaisent sont priés de démissionner ou pour les délégués, démis d'office...sans motifs explicités par écrit et sans aucun moyen de se défendre des accusations portées... :
 
la plus grande accusation, incontestable car subjective: déplaire au président et au délégué général salarié qui ne font plus confiance... les nouveaux délégués sont choisis par eux et nommés, dénommés s'ils déplaisent...
 
LES VOTES AU CA SONT UN SIMULACRE DE DEMOCRATIE : ON VOTE SUR DES PAROLES, et non pas sur des papiers précis...
 
PAS DE TRACE ÉCRITE, ET DES RELEVÉS DE DÉCISION DE CA « CENSURÉS » qui ne donnent aucune idée de ce qui peut s'y passer et des oppositions, même si elles sont peu nombreuses.
 
Le rapporteur du CA est toujours le seul délégué général, toujours secrétaire de séance. 
PAS DE VRAI COMPTE-RENDU. 

 

AUCUNE DISCUSSION DE FOND entre administrateurs (ni délégués) sur la fin de la vie, ni sur les évolutions sociétales à ce sujet,

ni sur le vocabulaire choisi (le mot « euthanasie » entraîne des quiproquos : le sens de ce mot est différent pour les « soins palliatifs » officiels (définition du Vatican) et pour nous... ),

ni sur les rapports récents du Pr Sicard et du CCNE condamnés par avance par le président de l'admdd'après leurs dires antérieurs... pas le droit d'évoluer ? …

 

Ces rapports n'ont pas été prévus pour donner leur avis personnel mais pour refléter l'avis des participants aux débats ... en faisant la part des pour et des contre... ce qui a été fait.

Même leurs conclusions (non uniformes) sont celles d'un groupe et non pas d'une personne.

Si certains journalistes caricaturent ces rapports en les faisant passer pour décisifs, ce qui n'est pas leur rôle, c'est fort dommage mais l'admd n'a pas pour rôle de les suivre.

Avant, l'admd était une association philosophique, de réflexion, encourageant à la réflexion humaine pour que les lois donnent plus de liberté, d'humanité, de respect des citoyens dans le système de santé, principalement en fin de vie, ce n'était pas une association politisée à gauche et agressive envers ses opposants, orientation prise actuellement, au grand regret de beaucoup d'adhérents, dont moi.

Il y a dans ces rapports du bon et du moins bon, c'est tout à fait normal.

Il aurait fallu faire ressortir de ces rapports le bon (qui existe) et le moins bon pour nous, auprès des élus qui votent les lois et argumenter raisonnablement.

Au lieu de cela, le président a préféré tout condamner en bloc, et par avance... position politicienne... Or condamner tout en bloc, et avant même d'avoir eu le temps de lire ces rapports , est nuisible quant à notre crédibilité.

 

DOCUMENTATIONS HABITUELLES ET ANNUELLES ÉDITÉES ET CHOISIES PAR EUX SEULS (président et délégué général salarié):

pas de concertation avec les administrateurs, ni sur le choix des textes, ni sur l'édition elle même : coût et choix de l'imprimeur. ?... inconnus

quantités demandées et distribuées plus frais d'envoi par délégation, … inconnus...

 

DÉPLACEMENTS : TRÈS MAJORITAIREMENT RÉSERVÉS À EUX ET DÉCIDÉS PAR EUX-MÊMES, aucune demande préalable d'accord des administrateurs pour leurs déplacements, ni de budget préalable... il est évident pour eux qu'ils sont les seuls « compétents »...

 

AUCUN PARTAGE DES TÂCHES avec les administrateurs et peu avec les délégués (considérés comme incompétents...) , priés surtout d'obéir aux ordres du siège, hormis le travail particulier des avocats et des médecins, choisis aussi pour leur soumission au président.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article