Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

personne de confiance, hopital d'ussel

http://www.chussel.fr/spip/spip.php?article31

 

Une personne de confiance : Pour quoi faire ?
La personne de confiance est chargée d’accompagner, d’assister, d’aider la personne hospitalisée à prendre des décisions concernant sa santé.

Elle assiste, si la personne hospitalisée le souhaite, aux entretiens qu’elle peut avoir avec le médecin.

Elle est l’interlocuteur du médecin si cette personne n’est plus dans la capacité de faire part de ses souhaits et attentes.

 

remarque personnelle:

elle est donc  naturellement le plus souvent différente de la personne à prévenir:

Quelle est la différence entre la personne de confiance et la personne à prévenir ?
La "personne à prévenir" est souvent une personne proche que l’hôpital contactera afin d’organiser la sortie de la personne hospitalisée, ou en cas de transfert dans un autre service ou établissement.

Elle n’est pas tenue d’être informée de l’état de santé, n’assiste pas aux entretiens avec le médecin, sauf si la personne hospitalisée le souhaite.
Cependant, la "personne à prévenir" et la "personne de confiance" peuvent être la même personne.
La personne de confiance, comme la personne à prévenir, n’ont pas accès au dossier du patient.

 

remarque:

dans le cas où la personne est incapable de s'exprimer, comment la personne de confiance peut-elle prendre la bonne décision sans connaitre les éléments indispensables du dossier médical?

 

A CHANGER DANS LA NOUVELLE LOI



Qui peut être "personne de confiance" ?
Un membre de la famille, ou un proche, ou un médecin peuvent être la personne de confiance. Une seule personne peut être désignée. Elle doit être majeure.
Cette désignation n’est cependant pas obligatoire.

 

remarque personnelle:

il vaut mieux que la personne désignée n'ait aucun intérêt, ni au décès de la personne (pas d'héritiers ni de bénéficiaires d'assurance-vie), ni à la prolongation de sa vie (pour bénéficier de retraite ou de logement plus longtemps): les médecins doivent aussi puvoir lui faire confiance.

 

Les lois du Benelux l'y obligent. Elles excluent aussi le médecin traitant.

 

une nouvelle loi française devrait faire de même.



Comment désigner une personne de confiance ?
La désignation, à l’exception des personnes sous tutelle, se fait par écrit, sur papier libre ou sur le formulaire proposé par le Centre Hospitalier de Verdun.

Il est recommandé à la personne de confiance de lire ce document d’information.

 

remarque:

La nomination peut être restreinte à la durée d'une hospitalisation programmée

ou prévue par avance pour tout soin/traitement en hospitalisation (prévoir les urgences imprévisibles) ou à domicile, sans renouvellement spécifique, avec la possibilité de la modifier à tout moment.

 

 

 

 

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article