Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

Quelques petites phrases: respect, liberté, dignité...

Quelques petites phrases extraites du bulletin de « la Libre Pensée » :

Congrès de bourg en bresse...

 

qui me plaisent beaucoup... :

 

Il suffit de « penser autrement » pour être considéré comme un rebelle.


Il existe en permanence une volonté de domination (pour les uns donc) de soumission (pour les autres)..

 

Il faut développer la faculté d’adaptation donc la culture générale.

 

Les élus de droite comme de gauche vivent dans un autre monde que le monde réel.

 

Le gouvernement considère les hiérarchies religieuses comme des interlocuteurs naturels et indispensables et facilitent leur intégration dans la vie politique et publique.

Qui est dangereux pour notre République ?

À chaque étape, les citoyens épris de droits et libertés, de justice, ont rencontré l'Eglise romaine qui n'a jamais accepté la révolution française et a toujours rejeté la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789.

  • Qui récupère 95% des fonds publics qui font tant défaut à l'école publique ?

La dénaturation de l'école publique nous ramène au 19ème siècle. Condorcet doit se retourner dans sa tombe.

  • Qui manifeste contre les droits des autres (mariage pour tous, mariage civil s'entend, liberté de choix en fin de vie) ?

  • Qui incite les élus à remettre en cause la législation (laicité 1905) ou à ne pas l'appliquer ?

… sinon l'Eglise catholique

Gardons le cap pour l'abrogation de la loi Debré et pour la réhabilitation des fusillés pour l'exemple.

Remettre la loi 1905 en pratique.

 

La libre pensée ne combat pas la religion à titre privé, elle combat l'emprise des dogmes et des hiérarchies religieuses sur les lois de la République.

Nous ne disons pas : chassez les voiles, les cornettes, les soutanes, les crucifix etc... des établissements privés

Nous disons : ces établissements privés ne peuvent prétendre aux subventions publiques.

Séparation églises/état, signifie d'abord finances publiques pour le public, finances privées pour le privé.

Pas de parlementaires ni de ministres pour soutenir les actions des églises :

45 parlementaires au Vatican en juillet dernier, 4 ministres de la République aux états généraux du christianisme en octobre prochain...combien de maires présents comme tels (représentants de la République!) à des cérémonies religieuses ? c'est un nouveau concordat qui se prépare...

 

« La libre pensée » affirme :

la loi des hommes (et femmes) et non pas la loi des dieux (ou de leurs représentants).


Ce qui compte c'est ce qui réunit et non pas ce qui divise.

 

Nous ne demandons pas la fraternité (ni l'amour) mais la loyauté et le respect.

 

La perte de la liberté de conscience provoque la perte de l'estime de soi (ou perte de sa dignité).

 

Réhabilitation de l'exercice de la dispute, un bon outil de la morale laïque :

la pratique de la « disputatio » : toujours penser à la place de l'autre.

Dans la « libre pensée », en 1904, congrès international, des orateurs ont successivement défendu la thèse et l'antithèse, c'est-à-dire se sont substitués et réciproquement aux déclarations de leurs contradicteurs. Nous renouons avec les débats contradictoires qui ont fait l'histoire de la Libre Pensée.Aucune place à la controverse pour ceux qui détiennent la vérité...

Les débats contradictoires nous font avancer et font avancer ceux qui sont en face de nous.

 

Liberté et laïcité, fin de vie et mort :

Pour favoriser les cérémonies laïques dans les cimetières et crématoriums
Contre le lobby médical qui impose sa loi sur les êtres humains dans le domaine de la santé et de la fin de vie : la vie de l'homme (et de la femme) lui appartient-elle ou appartient-elle à un dieu ?

(voir associations des crématistes, admd, ultime liberté, mouvement libre choix)

 

35 communiqués cette année, dont certains communs avec d'autres associations :

  • Comment les utilisons-nous ?

Les fédérations les utilisent comme elles le veulent.

  • À qui les diffusons-nous ? Quel en est l'impact ?

C'est aux fédérations et aux délégués d'y répondre... Il serait intéressant d'avoir des retours.

 

N'est-ce pas extravagant de se précipiter ?

 

Chercher les idées et ne pas s'arrêter à la forme des mots...

 

Il est normal que les positions prises à la tête soient discutées, discutables, critiquée et critiquables...

 

Diderot :

« il n'y a point de vrai souverain que la nation, il ne peut y avoir de vrai législateur que le peuple. »

« rien de droit divin, que le bien de la république. »

« pour le droit au travail ».

 

« La libre pensée » est au-dessus des partis politiques. (ou en dehors ?)

 

Si nous avions un programme, et que celui-ci se réalise, ce serait fini :

vous n'auriez plus d'esprit critique.

 

Je me sens une vocation de contestataire permanent, y compris lorsque ce sont des amis ou prétendus amis, qui sont au pouvoir.

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article